L’ère des Shogun au Japon : le règne des guerriers

septembre 15, 2020 6 min de lecture

shogun japon

Qui n'a pas déjà entendu parler des shogun, ces célèbres seigneurs du Japon médiéval ? Ces hommes ont quand même dirigé l’archipel pendant près de 700 ans, laissant à l’empereur un pouvoir politique quasiment inexistant !

Le terme japonais shōgun (à prononcer "shogoun") désigne le général en chef des armées. De 1185 à 1867, ces dictateurs militaires ce sont succédé pour gouverner le Japon, relayant ainsi l'empereur au simple rôle de représentant.

Qui sont ces shogun et quels sont leurs rôles au sein du Japon ? Comment ont-ils réussi à détrôner la famille impériale sacrée depuis des milliers d’années ?

Découvrez ces dirigeants hors pair et l’histoire passionnante des shogunats au Pays du Soleil Levant.

👑 Les shogun : dictateurs militaires japonais

A l’origine, le premier shogun était un commandant militaire de haut rang qui avait pour mission de soumettre les peuples rebelles au pouvoir impérial. Le mot « shogun » vient de « seiitaishōgun » qui signifie « grand général pacificateur des barbares ».

A l’époque Heian, Sakanoue Tamuramaro était le plus connu d’entre eux. C’est lui-même qui conquit la région de Tôhoku en soumettant le peuple indigène des Emishi à l’empereur Kanmu.

Shogun est également un titre que l’on attribue aux dictateurs qui contrôlaient le Japon au Moyen âge depuis Minamoto no Yoshinaka.

samourai de la période MuromachiSamouraï instaurant l'ordre auprès du peuple, sous les ordres du shogun. Période Muromachi (1538).

Un contexte politique brûlant

A l’ère Heian, sous le règne de la famille Fujiwara, le pouvoir politique est contrôlé par les aristocrates au détriment de la noblesse guerrière : les bushi. Ces derniers sont méprisés à Kyoto alors qu’ils protègent la nation.

Face à ce manque de considération, l’élite guerrière se révolte et monte en puissance. Parmi elles, deux communautés se distinguent : les Minamoto et les Taira. Alors que le régime en place s’effondre, ces deux clans s’affrontent pour s’emparer du pouvoir, donnant lieu à des guerres civiles dévastatrices.

L'instauration du premier shogunat au Japon

Lorsque le général Minamoto no Yoshinaka libère la capitale des Taira, donnant un nouvel espoir au Japon ravagé, il fut nommé shogun par l’empereur Go-Shirakawa. En 1185, son cousin Minamoto no Yoritomo s‘empara du pouvoir de l’empereur après avoir remporté la bataille de Dan-no-ura qui mit fin à la guerre de Genpei. Sept ans plus tard, il reçut à son tour le titre de shogun par la cour impériale.

Petite parenthèse : la guerre de Genpei est une guerre civile qui dura 5 ans (1180 - 1185), au cours de laquelle deux clans s'affrontent : les Minamoto et les Taira. La raison ? Ils ne sont pas d'accord au sujet de la succession impériale. L'issue de cette guerre ? Victoire des Minamoto et, la suite vous la connaissez... établissement du shogunat de Kamakura. Fin de la parenthèse.

guerre de genpeiScène de la guerre de Genpei par Kano Motonobu.

Le mot « shogun » prend alors la signification de dictateur militaire. C’est le début de l’ère Kamakura avec le premier shogunat fondé sur le principe du fief qui marque le début d’une société féodale au Japon. Pendant près de 700 ans, les shoguns dirigeront l’archipel jusqu’à la restauration de Meiji.

🏹 Le shogunat Kamakura, de 1185 à 1333

Lors du premier shogunat fondé par le guerrier Minamoto no Yoritomo, un gouvernement militaire féodal se met en place avec l’instauration du bakufu (littéralement "gouvernement shogunal") qui donne à l’élite guerrière le pouvoir politique.

C’est la suprématie de la caste des bushi ou guerriers japonais. Les provinces du Japon sont gouvernées par des seigneurs guerriers locaux appelés shugo et les domaines sont gérés par les jito. Ce sont les vassaux de Yoritomo.

L’empereur est donc réduit au rôle de représentant des traditions. Le but ultime du shogunat Kamakura étant de déposséder la noblesse impériale de ses richesses.

Shogunat de Minamoto YoritomoReprésentation de Minamoto no Yoritomo et de l'emblème (mon en japonais) de son clan : des fleurs de gentiane avec des feuilles de bambou.

Le gouvernement militaire instauré par Minamoto no Yoritomo à l’issue de la guerre de Genpei, perdura de 1185 à 1333, soit plus d’un siècle. Le siège se trouvait dans la ville de Kamakura à l’origine du nom du premier shogunat japonais.

Par ailleurs, ce bakufu adopta un code d’honneur du guerrier qui deviendra plus tard le Bushido : un code strict régissant les devoirs du samouraï.

Le règne de Minamoto no Yorimoto s’acheva en 1199 et fut suivi par celui de ses deux fils Minamoto no Yoriie et Minamoto no Sanetomo, 3e shogun de Kamakura et dernier chef du clan Minamoto, jusqu’en 1219.

A partir de la mort de Yoritomo, le clan Hojo accéda au pouvoir. En devenant régent du nouveau shogun, cette noble famille tiendra les rênes du Japon jusqu’à la fin de l’ère Kamakura.

En 1333 le nouvel empereur Go-Daigo restaure le pouvoir impérial en éliminant le clan Hojo, et en s’emparant du gouvernement. C’est la fin du shogunat Kamakura.

🗡 Le shogunat Ashikaga, de 1336 à 1573

En 1336, le shogun Ashikaga s’empare du pouvoir impérial affaibli par les guerres de succession. C’est le début du second shogunat qui marque l’histoire du Japon de 1336 à 1573. Cette époque est également appelée période Muromachi en référence au siège du premier shogun de la dynastie Ashikaga.

Shogunat de Ashikaga TakaujiReprésentation de Ashikaga Takauji et de l'emblème de son clan.

Contrairement à ces prédécesseurs, Ashikaga Takauji soutient l’autorité de l’empereur, ce qui ne joue pas en sa faveur. Le shogunat perd de sa puissance et bientôt les grands seigneurs provinciaux nommés daimyo prennent de plus en plus d’importance au sein du gouvernement.

Cette tension politique entre le pouvoir central et les riches propriétaires provinciaux aboutit à une guerre entre les daimyos et le shogun et également entre les grands seigneurs ruraux. C’est la période sombre de Sengoku.

La chute du shogunat Ashikaga a lieu en 1573, lorsque le seigneur Oda Nobunaga exila le dernier shogun de la dynastie hors de la capitale.

Le shogunat Tokugawa, de 1603 à 1867

Le troisième et dernier gouvernement shogunal est le shogunat Tokugawa qui dirigea le Japon de 1603 à 1867. Période appelée Edo, en hommage à la nouvelle capitale choisie par le chef militaire du pays (ancienne ville de Tokyo).

Tokugawa Leyasu était un grand daimyo qui à force d’alliances, de batailles et de stratégie prit progressivement la tête du gouvernement. Dernier unificateur du Japon de la période Sengoku après le règne d’Oda et Toyotomi Hideyoshi, il se fit proclamer shogun en 1603 alors qu’il comptait un nombre considérable de vassaux qui lui permettait de contrôler le Japon.

Shogunat de Tokugawa LeyasuReprésentation de Tokugawa Leyasu et de l'emblème de son clan : trois feuilles de rose trémière dans un cercle.

Leyasu et ses successeurs renforcèrent le code moral des samouraïs et des daimyos qui deviendra plus tard le Bushido : un code basé sur le shintoïsme, le bouddhisme zen et le confucianisme.

A l’époque Edo, où la caste des bushi dirigeait le Japon, il existait une hiérarchie très stricte, à l’origine du système politique de Tokugawa. Au sommet se trouvait le shogun, suivi des daimyo, des samouraïs qui servaient un seigneur puis, des paysans, des artisans et des marchands. 

système politique du shogunat de TokugawaHiérarchie au sein du système politique de Tokugawa.

La dynastie des Tokugawa dura plus de deux siècles. Période durant laquelle, le japon est coupé du reste du monde par crainte de l’influence occidentale. C’est la fameuse période Sakoku ou politique d’isolement instaurée par le 3e shogun Tokugawa, Lemitsu qui s’étend de 1650 à 1842.

La culture et l’économie japonaises sont à leur comble dans la capitale d’Edo avec ses samouraïs, geishas, le théâtre Kabuki et les artistes japonais de l’ukiyo-e. Le commerce prospère. En effet, les shogun et leurs sympathisants étaient de grands amateurs d'art. Ils participèrent activement au développement de celui-ci. Cependant, l’intérêt pour l’occident est de plus en plus présent, mettant en danger la politique d’isolement.

En 1853, le Commodore Mathew C.Perry (à ne pas confondre avec Matthew L. Perry, l'acteur qui joue Chandler dans Friends) et ses navires noirs débarquèrent au Japon avec pour ordre de remettre une lettre du Président américain à l'empereur japonais. Le message était clair : le Japon devait ouvrir son commerce aux Etats-Unis, sous peine de terribles conséquences. 

En 1854, le pays du Soleil levant, impuissant face à l’armée américaine, signe la convention de Kanagawa amorçant ainsi la fin de la politique d’isolement et l'ouverture du Japon sur le monde occidental.

Commodore Matthew Perry et le traité de KanagawaDébarquement du Commodore Matthew Perry au Japon et signature du traité de Kanagawa.

Peu à peu l’autorité shogunale est affaiblie.

☠️ Déclin des Shogun et restauration Meiji

Ce n’est que vers la fin du XIXe siècle que l’empereur du Japon récupérera le trône, soutenu par de puissants daimyos ; conséquence directe de l’ouverture du Japon imposée par les États-Unis.

Tokugawa Yoshinobu renonce à son titre et le pouvoir impérial est enfin restauré. En 1867, c’est la fin de la période Tokugawa. Le renversement du shogunat et le recouvrement des pouvoirs impériaux en 1868 annoncent le début de l’ère Meiji. Peu après, l’ordre des samouraïs est dissous.

empereur du JaponEmpereur Meiji (à gauche), arrière-arrière-arrière grand-père de l'empereur actuel du Japon, Naruhito (à droite).

Le bushido : héritage des shogun

Le gouvernement shogunal du Japon et ses 7 siècles de primauté militaire marquent considérablement l’histoire du Japon féodal.

A l’issue de cette dictature militaire, on trouvera le Bushido, code moral du samouraï dont l’influence est encore très présente dans la culture japonaise et dans le milieu des arts martiaux. Des lors, on comprend mieux pourquoi l’honneur et la loyauté sont des valeurs capitales dans la société japonaise.

Maintenant que vous connaissez cette période clé du Japon, nous vous invitons à faire un tour sur notre boutique pour vous imprégner de l’univers des samouraïs.

Collection Samouraï


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.