Le Kitsune, renard magique japonais

juin 15, 2020 8 min de lecture

kitsune

Créature emblématique du folklore japonais, le Kitsune est un animal magique particulièrement populaire au Japon.

Le Kitsune (狐) est un esprit renard appartenant à la famille des yokai, créatures surnaturelles japonaises. Animal polymorphe, il possède de nombreux pouvoirs dont celui de prendre l'apparence d'une jeune femme.

On raconte qu’il serait le messager d’Inari, déesse du riz et du commerce. De nature rusée, il adore jouer des tours aux humains.

Découvrez le portrait et les légendes de cette créature envoûtante.

🦊 Origine du Kitsune

origines du kitsuneIllustrations de Utagawa Kuniyoshi. A gauche : Déesse Inari accompagnée de son renard messager / A droite : Le prince Hanzoku effrayé par un Kitsune.

Le terme kitsune se traduit par « renard » ou « esprit renard » en japonais. Selon certains scientifiques, ce yokai serait né de légendes très anciennes d’origine chinoise, coréenne ou indienne avant d’intégrer le folklore nippon.

L’esprit renard à 9 queues était appelé Huli Jing en Chine et Kumiho en Corée. D’autre part, la créature se rapproche également du Rakshaka indien qui possédait lui aussi des pouvoirs d’illusionnisme et un caractère espiègle. Toutefois, certains Japonais pensent que le Kitsune proviendrait d’un concept indigène.

Par ailleurs, le renard apparaît dès le 11e siècle dans le Konjaku Monogatari, un recueil japonais rassemblant une collection de contes populaires asiatiques. On raconte que les renards et les hommes vivaient ensemble en harmonie dans l’ancien Japon. C’est pourquoi, contrairement à ses homologues chinois et coréen, le Kitsune est considéré comme bienveillant dès le 9e siècle aux yeux de la culture nippone, tout comme son cousin le Tanuki.

Si la véritable origine du Kitsune est plutôt floue, ce dernier fait l’objet de nombreuses légendes et croyances shinto, taoïste et bouddhistes. Dans les récits, on lui confère de véritables pouvoirs magiques et une intelligence très affûtée.

💥 Pouvoirs magiques du Kitsune

pouvoirs kitsuneA gauche : Art by ©yuchenghong / A droite : Unknow

Le yokai a une apparence semblable au renard commun, toutefois il est pourvu de plusieurs queues. Pour connaître l’âge d’un Kitsune il suffit de compter combien il en a. En effet, tous les cent ans, cette créature mythique se voit pousser une nouvelle queue. Le Kitsune peut en posséder jusqu’à neuf, signe d’expérience avancée et de sagesse. Ce dernier se voit vêtu d’un pelage blanc.

Par ailleurs, au fur et à mesure des années, ses pouvoirs magiques augmentent. Ainsi, à ses cent ans, il acquiert le pouvoir de métamorphose et peut prendre une forme humaine, généralement celle d’une jeune femme séduisante. Le yokai est donc souvent associé à une figure féminine.

Extrêmement intelligente et malicieuse, la femme renarde envoûte les hommes et s’amuse à leur jouer des tours. Souvent bienveillante, elle peut parfois devenir maléfique selon les situations. Vous devez savoir qu’elle est très susceptible et rancunière. Par conséquent, gare à ne pas la froisser si vous ne voulez pas qu’elle vous jette une malédiction terrible. En revanche, elle se révèle très fidèle et sincère. En général, c’est une âme juste qui apporte de bonnes choses si on la respecte.

A un âge mûr, le Kitsune devient extrêmement puissant et peut prendre n’importe quelle apparence. Il a le pouvoir de lire dans les pensées, de prendre possession des esprits et des rêves. Ainsi, la créature fantastique peut manipuler les humains et influencer leurs destins. Certains Kitsune très puissants ont la faculté de prédire l’avenir et de moduler l’espace-temps. Enfin, le renard céleste est également connu pour être le maître de l’illusion. On dit qu’il crée le feu en frottant ses queues.

Les différents types de Kitsune

types de kitsuneIllustrations de Matthew Meyer. A gauche : Myôbu / A droite : Nogitsune.

Il existe plusieurs sortes de Kitsune liées aux 13 éléments de la mythologie japonaise tels que le ciel, le feu, la terre, le vide, etc. On raconte que chaque renard est connecté à un élément en particulier qui va déterminer son tempérament. Dans certaines légendes, les Kitsune possèdent un collier de 12 perles autour du cou, pour symboliser ces éléments. Le 13e étant représenté par la créature elle-même.

Parmi les types de Kitsune les plus connus, on peut citer les Myôbu et les Nogitsune. Les Myôbu sont des Kitsune bienveillants liés à l’élément céleste et à la divinité Inari. Leur rencontre est signe de bon présage.

Associés à l’élément du vide, les Nogitsune sont particulièrement espiègles, mais pas forcément malintentionnés. Toutefois, prenez garde à ne pas attirer leurs foudres.

Les Bakemono Kitsune sont des fantômes. Il faut savoir qu’après leur mort, les renards magiques ont le choix de sacrifier une de leurs queues pour revenir sur Terre ou de se transformer en esprit. C’est un peu l’équivalent de notre chat à 9 vies.

Légendes populaires autour du Kitsune

Certaines croyances racontent que les femmes qui sortent seules au crépuscule sont en réalité des renardes.

Plusieurs mythes rapportent que ces femmes ont parfois des difficultés à cacher leur vraie nature. Elles craignent leurs ennemis les chiens et les hommes de foi qui auraient le pouvoir de les démasquer. Par ailleurs, le reflet du miroir ou encore l’emprise de l’alcool révélerait leur véritable identité. Alors, si vous avez un doute sur la nature de vos copines, vous savez ce qu’il vous reste à faire. 😉

Dans l’imaginaire japonais, lorsque la pluie se met à tomber un jour ensoleillé, cela signifie qu’un mariage entre un Kitsune et un humain a eu lieu. C’est généralement un signe de bon présage. D’autre part, les enfants nés de cette union, auraient une apparence humaine avec quelques pouvoirs hérités de leur mère. Une des légendes les plus populaires est celle de Kuzunoha.

La légende du Kitsune Kuzunoha

légendes de kuzunohaReprésentations du Kitsune Kuzunoha. A gauche par Utagawa Kuniyoshi / A droite par Matthew Meyer.

Dans la forêt de Shinoda, une renarde au pelage blanc se retrouva piégée par un chasseur qui cherchait un remède médicinal. Passant par là, le jeune Abe no Yasuna fut pris de pitié et décida de venir en aide à l’animal. Il combattu le chasseur et délivra la créature épuisée.

Reconnaissante envers son sauveur, la renarde prit une forme humaine et lui rendit visite pour panser ses blessures. Au fur et à mesure du temps qu’ils passaient ensemble, les deux êtres tombèrent éperdument amoureux. Charmé par la belle Kuzunoha, Abe no Yasuna ne tarda pas à la demander en mariage. Plus tard, ils eurent un fils nommé Seimei. Ayant hérité d’une partie des pouvoirs de sa mère, l’enfant possédait une intelligence et des facultés remarquables.

Un jour, alors que sa mère contemplait les chrysanthèmes du jardin, le jeune Seimei découvrit le bout d’une queue de renard. Démasquée, Kuzunoha fut obligée de quitter sa famille. Avant de partir, elle donna rendez-vous à son bien-aimé dans la forêt où ils s’étaient rencontrés.

Lorsqu’Abe no Yasuna et son fils se rendirent dans les bois, ils aperçurent un majestueux renard blanc. C’était en réalité Kuzunoha qui leur apparaissait sous sa forme animale pour leur révéler qu’elle était le kami de la forêt de Shinoda. Avant de retourner à sa vie sauvage, la renarde offrit à son fils le pouvoir de comprendre et de communiquer avec les animaux.

La légende du Kitsune Tamamo no Mae

légende tamamo no maeReprésentations du Kitsune Tamamo no Mae. A gauche par Utagawa Kuniyoshi A droite par Matthew Meyer.

Une autre légende raconte l’histoire d’une jeune femme belle et intelligente qui avait envoûté l’empereur Toba no In et son fils. La mystérieuse Tamamo no Mae avait une culture étonnante malgré sa jeunesse. Son esprit perçant, son apparence toujours impeccable et sa beauté sans pareil éblouissaient la Cour, si bien qu’elle fut surnommée la Demoiselle Joyau lumineux.

Un jour, l’empereur et son fils tombèrent tous les deux gravement malades sans explication. Après avoir convoqué plusieurs prêtres et testé de nombreux remèdes sans succès, ils appelèrent une astrologue pour comprendre l’origine de ce mal.

Abe no Yasuchika qui possédait également un don d’exorcisme ne tarda pas à découvrir la véritable identité de Tamamo no Mae. La belle jeune femme s’avérait être une renarde à 9 queues particulièrement maléfique.

Une chasse fut organisée pour exécuter la dangereuse créature qui avait alors pris la fuite. Après avoir été tuée par une flèche, la renarde se transforma en pierre maudite qui avait le pouvoir de tuer tous ceux qui la touchait.

Dans une autre légende, Tamamo no Mae était un esprit bienveillant qui dissipait les forces du mal. Un carillon annonçait toujours son arrivée en sonnant 13 fois, en symbole des 13 éléments de la mythologie.

Symbolisme du Kitsune dans la culture japonaise

sanctuaire kitsuneStatues de Kitsune au temple Toyokawa Inari, préfecture d'Aichi.

Les Kitsune sont connus pour être les gardiens et messagers d’Inari. De ce fait, leurs statues peuplent les sanctuaires de la divinité shintoïste. Vénérés par les Japonais, ils sont également considérés comme des kamis protecteurs, notamment vis-à-vis des mauvais esprits.

Les artistes nippons et le théâtre kabuki font régulièrement référence au renard à 9 queues dans leurs œuvres. Cependant, si le Kitsune est aussi célèbre c’est en partie grâce aux mangas, aux animés et aux jeux vidéo qui se sont largement inspirés du mythe sous sa forme humaine ou animale.

Dans le célèbre film d’animation Naruto, le personnage de Kyûbi représente un esprit renard qui prend possession du héros. Plus tard, le dessin animé Pokémon sort Goupix et Feunard, deux versions dérivées du Kitsune. Par ailleurs, la femme renarde s’invite dans plusieurs jeux vidéo tels que League of Legends pour le plus grand plaisir des gamers.

kitsune dans culture popEn haut : Kyûbi dans Naruto / En bas, à gauche : Pokémon Feunard / En bas, à droite : Pokémon Goupix.

Masque de Kitsune et signification

Si vous avez bien suivi jusque là, vous aurez compris que les Kitsunes sont les messagers de la déesse Inari. A ce titre, ils sont eux-mêmes vénérés comme des kami (divinités shinto). Avant la période des récoltes, les sanctuaires dédiés à la déesse du riz et de la fertilité organisent des célébrations où les participants peuvent porter des masques de Kitsune. Le but étant d'attirer les bonnes faveurs des divinités pour s'assurer une bonne récolte.

Mais là où vous aurez le plus de chance de porter votre masque de renard, ce sera durant les matsuri (festivals japonais populaires). Le festival le plus connu est le Oji Kitsune no Gyoretsu (litt. "la parade des renards Oji"). Cet événement a lieu la veille du Nouvel An, à Tokyo, et rassemble des centaines de personnes déguisées ou maquillées en renard. La parade défile jusqu'au sanctuaire d'Oji pour faire la première prière de l'année.

Mais pourquoi donc, me diriez-vous ? Cette tradition part d'une légende selon laquelle, tous les ans, les Kitsunes se réunissent sous un arbre pour accueillir la nouvelle année à venir. Ensuite, ils prennent la forme d'humains déguisés en Kitsune pour se rendre discrètement au sanctuaire d'Oji pour la première visite annuelle. Hey, ce n'est pour rien qu'on dit "rusé comme un renard" 😄

Si vous êtes dans le coin en cette période, c'est l'occasion de passer un réveillon inoubliable et peut-être, qui sait, d'observer quelques Kitsunes dissimulés dans la foule. 😉

masque japonais kitsune

Enfin, le masque du Kitsune est également utilisé au théâtre, où de nombreuses pièces de kabuki mettent encore en scène certains contes populaires autour de ce renard.

Créature magique à la fois mystérieuse et fascinante, le renard à 9 queues maître de la ruse s’est emparé du folklore nippon. La popularité du Kitsune ne cesse de croître chaque année au pays du soleil levant comme dans le reste du monde.

Image de couverture : Oeuvre de Anthony Christou. (©AchristouArt)


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.