Les Yōkai, créatures japonaises surnaturelles

avril 04, 2020 7 min de lecture

Les Yōkai, créatures japonaises surnaturelles

On ne peut parler du folklore japonais sans penser aux yōkai. Dans les forêts, les villes, les maisons… ces esprits sont partout autour de nous.

Les yōkai (妖怪) sont des créatures surnaturelles très présentes dans la culture japonaise. Le terme yōkai peut se traduire par "esprit, démon ou fantôme". Il en existe une grande variété, allant du plus effrayant au plus loufoque.

Depuis la nuit des temps, ces esprits malveillants ou juste farceurs inspirent de nombreux artistes au pays du soleil levant. Ainsi on les retrouve depuis le Moyen-âge, dans les peintures, les sculptures, les estampes, et plus récemment dans les jeux vidéo et les mangas.

Mais qui sont ces créatures étranges ? D’où viennent-elles et que représentent-elles aujourd’hui ?

Découvrons ensemble ce qu'est un yōkai puis, pour notre plus grand plaisir, le Top 12 des yōkai les plus populaires sur l'archipel.

Qu’est-ce qu’un yōkai ?

Yōkai signifie monstre, fantôme, démon ou encore phénomène surnaturel. Ce terme dérivé du chinois reste assez mystérieux. Par ailleurs, son écriture en kanji désigne le caractère étrange et extraordinaire. Vous avez sans doute déjà vu le célèbre film d’animation de Hayao Miyazaki, Princesse Mononoké, avec les petits esprits de la forêt ? Eh bien, ce sont typiquement des yōkai. Mononoké, pouvant être traduit par « esprit vengeur » ou « chose étrange »

Les yōkai sont issus de légendes japonaises, qui proviennent essentiellement du shinto, du bouddhisme, de l’histoire de la Chine et des contes de pays étrangers. A l’origine, ces créatures chimériques représentaient la peur de l’inconnu et les tourments inexpliqués dont souffraient les Japonais.Au fur et à mesure, elles se sont dotées de nouveaux pouvoirs, marquant l’intérêt croissant du peuple pour le lien avec l’invisible.

On différencie les yōkai traditionnels des yōkai inventés par des auteurs inspirés du folklore tant les Japonais apprécient ces créatures étranges, notamment à l’ère Edo.

GashadokuroReprésentation de Gashadokuro par Utagawa Kuniyoshi

Les yōkai font entièrement partie de la culture nippone et des arts traditionnels japonais. Parmi les œuvres connues, on peut citer les temples dédiés au kami Kitsune, les rouleaux enluminés de la procession nocturne des cent démons, les statues en céramique de Tanuki, les estampes des créatures fantastiques d‘Hokusai, la Représentation de Gashadokuro, squelette géant par Utagawa Kuniyoshi.

Croyances, traditions, superstitions, ou simples objets de divertissement, les yōkai sont également représentés dans de nombreux festivals et dans les médias. Ils symbolisent à la fois l’inexplicable et la moralité enseignée aux enfants à travers les contes japonais.

Depuis une quinzaine d’années, les mangas font fureur en France développant ainsi l’attrait pour la culture asiatique et les créatures surnaturelles, comme Le pacte des Yōkai de Yuki Midorikawa. De même, vous avez pu constater la recrudescence des jeux vidéo comme Yo-kai Watch et des films d’animation japonais à l’instar de Naruto, Mon Voisin Totoro ou la série Ayakashi.

 

Le dessin animé japonais Gegege no Kitaro (ou Kitaro le repoussant) raconte l’histoire de Kitaro, un yōkai à l’apparence de petit garçon qui s'efforce de faire régner la paix entre le monde des monstres japonais et celui des humains. 

Ayant des caractéristiques humaines, animales, ou objets, chaque yōkai a sa particularité et son histoire. Par ailleurs, savez-vous que certaines créatures détiennent des pouvoirs magiques comme la capacité de se métamorphoser ? Ces dernières sont nommées « obake ».

Si vous apercevez un yōkai, avant de prendre peur, sachez qu’il en existe plusieurs sortes : les dangereux, les méchants, les malicieux, les farceurs et les bienveillants. Si la plupart sont signe de mauvais présage, certains peuvent vous porter bonheur. Le tout étant de savoir les reconnaître.

Liste des yōkai les plus connus

Comme je sens votre curiosité piquée à vif 😉, voici pour vous une liste (loin d'être exhaustive !) des yōkai les plus connus au Japon.

Oni, le démon japonais 👹

Yokai OniIllustration de Matthew Meyer sur www.yokai.com

C’est un démon de la mythologie japonaise qui ressemble à un ogre. Ce monstre terrifiant est souvent représenté avec des cornes et des dents pointues. S’il était particulièrement effrayant à l’époque, il devient également un esprit protecteur du foyer en échange d’offrandes. Très présent dans le folklore japonais, ce démon japonais maléfique a souvent la peau rouge ou bleue.

Un Oni très populaire au Japon est le démon Hannya. D'après la légende, il s'agirait d'une jeune femme revenue d'entre les morts pour assouvir sa vengeance. Elle déferle sa colère et sa jalousie sur les hommes peu scrupuleux.

Au Nouvel An, dans le nord du Japon, il existe un rituel où les habitants portent des masques japonais Oni pour effrayer les enfants désobéissants.

Tengu, le gardien des montagnes au long nez 👺

yokai tenguIllustration de Ai Tatebayashi

C’est un gobelin au visage écarlate, avec un long nez très typique. A moitié oiseau à l’origine, il devient de plus en plus humain au fil des années. Le Tengu est une divinité des montagnes réputée autrefois pour sa dangerosité. En effet, pros des arts martiaux, ils aiment tourmenter les hommes, notamment les orgueilleux. Aujourd’hui, ils sont souvent considérés comme des esprits protecteurs japonais qui protègent les montagnes et apportent la prospérité.

Yurei, le fantôme digne des films d’horreur 😱

yokai yureiIllustration de Matthew Meyer sur www.yokai.com

Ce fantôme à l’apparence de cadavre habillé en kimono et aux cheveux longs et noirs, arrive tout droit de l’enfer. Incapable d’aller dans l’au-delà, il est coincé dans les limbes pour l’éternité. Les yurei ont inspiré de nombreuses œuvres nippones au 19e siècle. Ils terrorisent les Japonais à la manière de notre Dame blanche. Cela ne vous rappelle pas un certain film d’horreur nommé The Ring ? Un conseil : si vous apercevez un yurei, passez vite votre chemin !

Kappa, le garçon sournois de la rivière 🐢

yokai kappaIllustration de Matthew Meyer sur www.yokai.com

Le Kappa a une allure de petit garçon qui rôde autour des points d’eau. Il ressemble à une tortue avec une carapace sur son dos et des extrémités palmées. Le sommet de son crâne comporte une cuvette remplie d’eau qui doit sans cesse être équilibrée pour maintenir sa force. Son pouvoir maléfique est d’attirer les humains et les enfants dans l’eau pour les noyer. Il reste très poli malgré tout. C’est déjà ça. 😅

Akaname, le monstre des salles de bain 🛁

Yokai AkanameIllustration de Matthew Meyer sur www.yokai.com

Ce monstre se nourrit de saleté des maisons mal entretenues avec sa grande langue. Vous pouvez le rencontrer à la tombée de la nuit, dans votre salle de bain ou dans vos toilettes s’ils sont trop crasseux. Il pourrait même s’en prendre aux humains qui manquent sérieusement d’hygiène. Alors, pour l’éviter je vous conseille de bien astiquer vos faïences et de rester bien propre.

Ashiarai yashiki, le pied géant 👣

yokai Ashiarai YashikiIllustration de Matthew Meyer sur www.yokai.com

Idem, si vous n’êtes pas un pro du ménage, ce monstre qui ressemble à un pied géant couvert de terre fera peut-être une apparition dans votre maison. Ce dernier sort directement du plafond et demande d’être lavé. C’est signe qu’il est peut-être temps de sortir l’aspirateur et la serpillière. Pour le faire disparaître, vous pouvez envisager un bain de pied. Chouette la pédicure !

Tanuki, l’esprit de la forêt 🐶

yokai tanukiIllustration de Ai Tatebayashi

Parmi les yōkai, les animaux représentent de nombreux esprits. Le Tanuki est une espèce de chien qui s’apparente à un raton laveur, le chien viverrin. Si vous rencontrez cet animal magique au look très particulier, qui peut changer de forme à volonté, c’est un présage de chance et de prospérité. Au Japon, n’hésitez pas à visiter le temple Tanukidanisan Fudô-in, réputé pour ses bénéfices sur la santé.

Non, vous n'avez pas l'esprit tordu, ce sont bien ses testicules que ce Tanuki porte sur ses épaules. En effet, une des particularité de ce yōkai bienveillant est d'être équipé d'un scrotum surdimensionné pouvant atteindre la dimensions de 8 tatamis. En gonflant ses testicules, il peut alors s'en servir comme un tambour, une arme, un parapluie et même comme filet de pêche !

Kitsune, le renard polymorphe 🦊

yokai kitsuneAn Incomplete Compendium of Mythical Creatures by Edward Kwong.

Ce yōkai à l’apparence de renard avec plusieurs queues peut être bienveillant, malveillant ou juste malicieux, mais ce qui est sûr c’est qu’il a plus d’un tour dans son sac. Le Kitsune est un animal espiègle qui a de plus en plus de pouvoirs avec le temps, comme la capacité de souffler le feu, de manipuler les âmes et de changer de forme. Il est aussi le messager d’Inari, divinité shintoïste.

Bakeneko le chat fantôme 🐱

yokai bekenekoIllustration de SavagePassion666 sur DeviantArt.

Ce chat qui hante le foyer a le pouvoir de parler et de ressusciter les morts. Dans sa version maléfique, il peut dévorer son maître pour prendre sa place dans la maison. Sympa le chat ! Maintenant, vous réfléchirez à deux fois avant de prendre un chaton chez vous. Je vous rassure, ne devient pas Bakeneko n’importe quel félin. Pour cela, il doit correspondre à des critères d’âge et de poids ou avoir une longue queue.

Rokurokubi, le monstre au long cou 😲

yokai rokurokubiIllustration de tot3mica sur DeviantArt.

Humain, le jour, il se transforme en monstre la nuit avec un cou qui s’allonge à l’infini. Ils jouent des mauvais tours aux humains et tentent parfois de les manger. Cependant, il existe des Rokurokubi qui s’ignorent et se croient totalement humains. D’autres encore ont la tête qui se détache de leur corps. De quoi perdre la raison…

Yama Uba, la sorcière en kimono 🧟‍♀️

yokai yama uba

Illustration de Matthew Meyer sur www.yokai.com

Telles les sorcières des contes de fées, Yuma Uba est une vieille femme qui se métamorphose pour duper les malheureux qui se retrouvent sur son chemin et les dévorer. Cette femme d’apparence peu soignée porte un kimono rouge, usé et vit dans la forêt des montagnes. Alors, si vous vous promenez dans les bois, attention à ne pas vous perdre !

Kasa-obake, le parapluie farceur ⛱

yokai kasa obakeIllustration de lylecore sur DeviantArt.

Dans le folklore japonais, les objets qui ont plus de 100 ans d’existence deviennent eux aussi un peu humain. Ces yōkai s’appellent les Tsukumogani. Kasa-obake est un parapluie à la fois cyclope et unijambiste. Rien que ça ! Ne vous inquiétez pas si vous le voyez, car il est plutôt inoffensif. Néanmoins, il est un peu farceur.

Les yōkai sont partout, ouvrez l'oeil !

Il existe beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP, d’autres yōkai autour de vous, même dans les endroits les plus insoupçonnables alors ouvrez bien vos yeux. 👀

Des vieilles peintures japonaises du Moyen-âge aux films d’animation, en passant par les estampes de l’ère Edo, les yōkai ont toujours fasciné les Japonais, par leur mystère et leur originalité. A travers les mangas et les films d’animation d’aujourd’hui, ces êtres surnaturels ne cesseront jamais de nous étonner.

Si vous êtes passionné(e) par ce monde étrange du folklore japonais, je vous recommande le site www.yokai.com, vous y trouverez une sorte de catalogue listant des centaines de yōkai, tous plus loufoques les uns que les autres. Le site est en anglais, et chaque yōkai possède une fiche de description ainsi qu'une illustration. Vous pouvez également suivre le compte instagram de Matthew Meyer pour recevoir votre dose de yōkai chaque semaine, de quoi faire de beaux cauchemars !


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Vous aimerez lire aussi :

film d'animation japonais
Top 20 des films d’animation japonais

octobre 21, 2020 11 min de lecture

Voir l'article entier
yakuza
Les Yakuzas, célèbre mafia japonaise

octobre 13, 2020 5 min de lecture

Voir l'article entier
ikebana
L'Ikebana, l'art floral japonais

octobre 06, 2020 6 min de lecture

Voir l'article entier