Yurei, des histoires de fantômes

juin 30, 2020 5 min de lecture

yurei

Aujourd’hui, nous allons vous parler des yurei ou célèbres fantômes du folklore japonais 👻. Accrochez-vous, car il se pourrait bien que notre article vous donne la chair de poule 😱. En effet, chaque culture possède ses légendes terrifiantes.

Au Japon, il existe de nombreuses histoires autour des yurei qui effraient les petits et les grands. Ces créatures de l’au-delà sont des spectres vengeurs japonais qui viennent hanter les vivants. Yuu signifiant « sombre » et rei « âme ou esprit ».

Bien souvent dans les légendes et mythes japonais, les yurei sont des défunts qui ont subi une mort brutale, un destin tragique ou qui n’ont pas digéré leurs tourments sur Terre. Ne pouvant trouver la paix, ces derniers se retrouvent emprisonnés dans les limbes à tout jamais. Ces êtres surnaturels font partie de la famille des yokai, ces démons dont regorge le folklore nippon. Depuis la période Edo, ils sont très populaires dans la littérature et l’art japonais.

Qu’est-ce qu’un yurei, comment le reconnaître ou encore comment s’en débarrasser ? Suivez le guide pour ne pas suffoquer de peur !

yurei fantôme japonaisReprésentation d'un yurei, artiste inconnu. / Représentation d'un yurei par Matthew Meyer.

👻 Yurei, le fantôme vengeur du Japon

Selon les croyances japonaises, chaque individu possède une âme. Lorsqu’il décède ☠, son esprit se détache de son corps et rejoint ses ancêtres pour devenir un gardien de la famille.

Quand la mort est violente comme dans le cas d’un meurtre ou d’un accident dramatique, ou si les rites religieux n’ont pu se dérouler normalement, il arrive que le défunt se transforme en yurei.

De même si la personne décédée est submergée par des émotions négatives telles que la colère ou la tristesse, elle se retrouve dans l’impossibilité de trouver le repos éternel et revient hanter les vivants pour assouvir sa vengeance.

Ainsi, le yurei peut hanter une personne, un objet ou encore un endroit comme la forêt de Aokigahara très populaire au Japon pour ses suicides, jusqu’à ce qu’il soit libéré de ses tourments.

👀 Comment reconnaître un yurei ?

Cette créature est très facile à identifier car elle ne possède pas de jambes. En effet, n’étant plus de ce monde, le yurei ne peut pas marcher sur le sol terrestre comme le ferait un humain. Il erre dans les limbes, ce qui lui donne cet aspect flottant si caractéristique.

onryo et ubumeA gauche : représentation d'un Onryo. A droite : représentation d'un Ubume.

Il s’agit souvent d’une jeune femme, aux longs cheveux noirs, ébouriffés et au bras tombants. Son teint est pâle et livide… normale puisqu’elle est morte. Elle porte un hitaikakushi sur le front ou talisman censé écarter les mauvais esprits et une robe blanche vaporeuse semblable au kimono funéraire 🥋. La créature est souvent accompagnée de feux follets, pour signifier l’apparition d’un phénomène paranormal.

Au Japon, les yurei tout comme les yokai sont particulièrement actifs en été pendant la période d’Obon et apparaissent plutôt la nuit. Ce n’est pas pour rien que le jour des fantômes est célébré le 26 juillet dans l’archipel.

goryo et funayureiA gauche : représentation d'un Goryo. A droite : représentation de Funayurei.

Les types de yurei

On distingue plusieurs types de yurei plus ou moins dangereux :

  • Onryo : fantôme vengeur que l’on retrouve dans la plupart des films d’horreur japonais comme The Ring.
  • Ubume : spectre d’une jeune mère ou femme décédée alors qu’elle attendait un enfant.
  • Goryo : fantôme d’un noble, responsable de catastrophes naturelles.
  • Funayurei : esprit d’un noyé qui tente de faire chavirer les bateaux.

Comment se débarrasser d’un yurei ?

Si par malheur, vous êtes hanté par un yurei, vous pouvez utiliser un talisman pour repousser les mauvais esprits mais la seule façon de l’éradiquer est de lui apporter le repos éternel. Tout d’abord, il faut comprendre ce que le revenant demande et l’objet de sa vengeance.

Dans le cas d’une cérémonie funèbre manquée, vous pouvez apaiser son âme en effectuant des rites funéraires ou en lui trouvant une tombe honorable.

Parfois, le yurei veut simplement qu’on lui rende justice. C’est souvent le cas lorsqu’il a été persécuté ou profondément meurtri.

L’exorcisme par un moine bouddhiste est quelquefois nécessaire lorsque l’esprit vengeur ne disparaît pas malgré tout.

représentation de yureiDifférentes représentations de yurei. (source : Galerie Mingei)

📖 Les histoires de yurei les plus effrayantes du Japon

🗡 Yotsuya Kaidan

C’est sans doute la plus connue des histoires de fantômes au Japon. Cette pièce de théâtre kabuki écrite en 1825 par Tsuruya Namboku IV a inspiré de nombreux films d’horreur. Elle raconte la terrible légende d’Oiwa, une jeune Japonaise trahie par son époux.

Un samouraï sans fortune nommé Lemon parvient à épouser la douce Oiwa après avoir assassiné son père. Plus tard, il est séduit par une autre femme plus riche appelée Oume. Amoureuse, cette dernière décide d’écarter sa rivale en défigurant Oiwa à l’aide d’un poison. Lemon souhaite alors se séparer de sa femme pour épouser Oume et trouve un moyen de la déshonorer pour arriver à ses fins. Lorsque cette dernière voit son reflet dans un miroir, elle se rend compte qu’elle a été trompée et explose de rage avant de mourir accidentellement. Après sa mort, elle revient hanter son mari pour assouvir sa vengeance jusqu’à ce que Lemon tue sa nouvelle épouse et se fasse assassiner à son tour par le frère d’Oiwa.

🍽 Bancho Sarayashiki

Le comte de Bancho Sarayashiki raconte l’histoire d’une servante torturée par un samouraï alors qu’elle avait cassé accidentellement une assiette en porcelaine d’un ensemble de 10 pièces. Un jour, elle réussit à s’échapper de son tortionnaire et se noya dans un puits. Depuis, elle revient tourmenter son malfaiteur toutes les nuits en comptant jusqu’à 9 et en pleurant.

💀 Botan Dōrō

Le destin de deux amants est brisé par la mort tragique de la jeune femme d’une beauté exceptionnelle. Accablé par le chagrin, le jeune homme se promène la nuit, totalement désespéré. C’est alors qu’il aperçoit le fantôme de sa bien-aimée éclairé par sa lanterne. Heureux de se retrouver les jeunes amants passent plusieurs nuits ensemble. Un jour, le voisin s’aperçoit que la belle est en réalité un squelette. Outré, il décide de mettre fin à cette relation. Le jeune homme passe alors une dernière nuit avec son amante avant d’être retrouvé mort au matin.

🎥 Le yurei dans la culture japonaise

L’attrait pour les histoires de fantômes commence au 17e siècle avec le hyakumonogatari kaidankai, un jeu populaire qui consiste à raconter des histoires fantastiques autour de bougies. L’engouement incroyable pour ce jeu donna lieu à l’édition de nombreuses collections de récits mystérieux.

Dès le 18e siècle, le théâtre No et Kabuki mettent en scène des histoires de revenants. C’est le début du yurei-zu, un courant artistique qui consiste à représenter des peintures et estampes de fantômes ou créatures étranges.

Yurei dans le film The RingImage extraite du film d'horreur The Ring.

Plus tard, l’enthousiasme pour les yurei est toujours aussi présent, en particulier lors du festival d’O-bon qui célèbre les ancêtres. Pendant cette cérémonie, on se remémore les kaidan ou contes japonais de fantômes datant de l’ère Edo. Ces superstitions anciennes sont remises au goût du jour dans les mangas, jeux vidéo et films japonais pour le plus grand bonheur des adolescents.

Si les fantômes japonais vous fascinent, sachez qu'il existe également des légendes autour de fantômes de chat. Ils sont appelés Bakeneko et sont bien loin du matou adorable qui ronronne quand on le caresse. On dit même qu'ils hantent leur foyer en prenant possession des habitants. Brrrr 😨

De l’ère Edo à aujourd’hui, les yurei fascinent et effraient les Japonais, que ce soit devant les écrans, dans les livres ou au théâtre… ces fantômes hantent nos esprits.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Vous aimerez lire aussi :

jinbei
Jinbei, le pyjama japonais qui a conquis le monde !

novembre 24, 2020 5 min de lecture

Voir l'article entier
kimono japonais
Kimono : le vêtement traditionnel japonais

novembre 16, 2020 8 min de lecture

Voir l'article entier
kami dieu japonais
Les Kamis, dieux et déesses du Japon

novembre 10, 2020 7 min de lecture

Voir l'article entier