juillet 30, 2019

Lorsqu'on parle de chaussettes japonaises, on pense immédiatement aux tabi traditionnelles. Les tabi (足袋) sont facilement reconnaissables, elles ont la particularité de séparer le gros orteil du reste des orteils. Cette séparation leur permet d’être adaptées aux chaussures traditionnelles japonaises telles que les geta ou les zori, des sandales avec une lanière séparant le gros orteil des autres.

Les tabi traditionnelles sont en coton avec une partie inférieure plus rigide qu’une chaussette normale pour pouvoir être utilisées comme chaussons d'intérieur. Elles ne sont pas élastiques comme nos chaussettes occidentales. Pour les enfiler, il faut insérer le pied par l'arrière puis les fermer grâce à un système d'attaches métalliques. 

Chaussettes tabi traditionelles

De nos jours, les tabi sont portées lors de cérémonies, par exemple, où les gens s’habillent en wafuku和服 (style japonais traditionnel). Les couleurs traditionnelles sont le blanc et le noir mais de nos jours on peut trouver des tabi avec une très grande variété de couleurs et motifs.

Il existe une variation des tabi, les jika-tabiCe sont des chaussures avec une semelle en caoutchouc et qui séparent les orteils comme une chaussette tabi. Vous les avez probablement aperçu dans certains films, aux pieds des ninjas. En réalité, elles sont généralement portées par les ouvriers, les conducteurs de pousse-pousse ou encore les fermiers.

jika-tabi

Jika-tabi signifie littéralement « tabi pour le sol ». Contrairement aux tabi qui ne doivent pas entrer en contact avec le sol, sauf à l’intérieur des maisons, les jika-tabi sont des chaussures destinées à l’extérieur.

Chaussettes japonaises et règle de bienséance

Au Japon, la tradition veut que l’on doit retirer ses chaussures au pas de la porte avant de rentrer dans une maison japonaise. De ce fait, les chaussettes sont amenées à être vues beaucoup plus souvent que dans d’autres pays. Elles pourront même être vues plusieurs fois par jour et les japonais ne se priveront pas de vous faire des commentaires sur elles. Porter des chaussettes trouées ou sales est un énorme manque de respect. Si vous souhaitez faire bonne impression, vous devez porter de belles chaussettes propres.

Chaussures dans une entrée genkanLes chaussures sont laissées dans l'entrée, genkan en japonais.

Même si les nouvelles générations sont moins pointilleuses sur ces traditions, nous vous recommandons toutefois de porter une belle paire de chaussettes. Justement, voici une sélection des différents types de chaussettes au Japon.

Les tabi modernes

Les tabi modernes ont la même forme que les tabi traditionnelles avec la séparation du gros orteil. Ce qui les diffère, c'est la matière. Les tabi modernes sont conçues avec des matériaux qui leur confèrent l’élasticité d’une chaussette occidentale et n’ont plus besoin de système de fermeture.

Tabi modernes

Au japon, ces chaussettes sont très répandues. Vous pouvez en trouver de toutes les couleurs, allant des chaussettes sobres pour vous rendre au travail aux chaussettes kitsch représentant des personnages de manga ou des décors japonais. Vous pouvez allez faire un tour du côté de notre collection de chaussettes japonaises pour essayer ces chaussettes si particulières, confortables et bénéfiques pour la santé.

Les chaussettes aux cinq orteils

Si la séparation d’un orteil était une belle invention, la séparation des cinq orteils devrait rendre vos chaussettes encore plus agréables à porter. Ces chaussettes séparant vos cinq orteils (5本指の靴下 gohon-yubi no kutsushita)sont tout simplement des gants pour pieds. Ils ont été inventés en Espagne mais popularisé au Japon.

Chaussettes à cinq doigts

Des chercheurs Japonais ont réalisé des recherches et ont montré que ces chaussettes amélioraient la circulation sanguine au niveau des pieds. Malgré ces bénéfices sur la santé, ces chaussettes ne sont pas vraiment à la mode mais, si vous visitez une boutique de chaussettes au Japon, vous en trouverez certainement.   

Les chaussettes pour chaise

Au Japon, même les chaises portent des chaussettes. Mais pourquoi une chaise aurait-elle besoin de chaussette ? Il faut savoir que les tatamis qui recouvrent le sol des maisons japonaises n’ont pas été conçus pour résister à des chaises occidentales. Ces chaussettes permettent également à la chaise de ne pas rayer le sol. Vous trouverez une multitude de magasin au Japon qui vendent ce genre de chaussettes pour chaises.

chaussettes de chaise

Les chaussettes plissés amples (slouch socks)

Les chaussettes plissés (loose socks) ou jambières étaient l’accessoire de mode indispensable pour les lycéennes et collégiennes dans les années 90. Pour les étudiantes japonaises, le port de l'uniforme est obligatoire et ne leur laisse pas beaucoup de marge pour avoir un style personnalisé. Les loose socks sont un moyen d'afficher leur propre style. Ce sont des chaussettes beaucoup trop grandes, généralement blanches, portées par dessus les chaussettes normales et qui peuvent monter au dessus du genoux.

Étudiantes japonaises avec loose socksÉtudiantes avec loose socks. Crédit: Kiri Fuda.

Dans les années 2000, la mode des loose socks commencent à s'estomper mais n'est pas morte pour autant, notamment grâce aux mangas. Ces chaussettes trop grandes sont rattachées à l'image de l'étudiante japonaise, de même que l'uniforme. De nos jours, les loose socks peuvent être portées pour un costume Cosplay par exemple.

Si vous désirez en savoir d’avantage sur la culture japonaise n’hésitez pas à suivre notre blog sur le Japon et également à faire un tour sur notre boutique 100% japonaise.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.