l’Histoire de l’éventail japonais

juillet 03, 2019

histoire de l'éventail japonais

L’éventail est un accessoire indissociable de la culture japonaise. Plus qu’un simple objet pour se rafraîchir, l’éventail japonais est ancré depuis toujours dans l’histoire fascinante du pays du Soleil-levant. De nos jours, il est avant tout un accessoire de mode servant de support privilégié pour toute expression artistique.

Après avoir lu cet article, vous en saurez plus sur l’histoire de l’éventail japonais ainsi que les différents types d’éventails que vous pouvez trouver au Japon.

L’éventail japonais au fil du temps

L’ancêtre de l’éventail pliant tel que nous le connaissons actuellement a vu le jour en Chine, en Egypte et en Grèce. La première version de l’éventail ressemblait à un écran avec un manche fixe et ne pouvait pas se replier sur lui-même. Ce sont les Japonais qui, au VIIe siècle, inventèrent l’éventail pliant, ou sensu en japonais. La légende raconte que c’est un paysan qui aurait conçu le premier éventail pliant après avoir observé les ailes d’une chauve-souris se plier et se déplier.

Japonaises avec éventails traditionnelsFemmes avec éventails, 1870, The Met Museum

Pendant la période Heian (794 – 1185), l’usage de l’éventail était réservé aux hommes et aux femmes de la haute cour. En effet, cet accessoire a connu un tel succès que des lois ont été créées pour restreindre l’utilisation de l’éventail à certaines classes sociales. Traditionnellement fabriqué à partir de cyprès japonais et de fil de soie, le nombre de lattes en bois qui constituaient la monture de l’éventail était censé refléter le rang et le statut de son ou sa propriétaire.

A la même époque, l’éventail est également un accessoire fondamental dans l’art traditionnel japonais comme le théâtre ou kabuki, l’art narratif rakugo ou encore la danse traditionnelle.

Pendant le période Edo (1615 – 1868), l’usage de l’éventail japonais se répand dans toutes les autres classes sociales et le Japon commence même à en exporter à l’étranger.

éventails japonais au théâtre kabuki

Théâtre japonais kabuki : Nishizaki Sakurako et Bando Kotji dans « Yoshino Mountain »

Les différents types d’éventails japonais

Au Japon, différents types d’éventails ont existé ou existent toujours :

  • L’éventail uchiwa : composé d’un manche et d’un écran en papier ou tissu fixe, cet éventail ne se replie pas. Sa silhouette ressemble à une raquette de ping-pong ou une feuille de palmier. Vous verrez souvent ce style d’éventail lors de festivals ou cérémonies. De nos jours, les uchiwa peuvent être distribués par les entreprises et commerces qui veulent voir leur logo s’agiter partout dans les rues de la ville les jours de grosse chaleur.

éventail japonais uchiwa

Éventail boshu uchiwa, Tateyama City Museum

  • L’éventail sensu ou ogi : c’est l’éventail pliant que tout le monde connait. Il est généralement fabriqué en bambou recouvert de papier japonais washi, un papier en fibres de mûrier souple et résistant aux pliures et déchirures. Les sensu font de très jolis cadeaux à ramener du Japon, ils sont compacts, pratiques et souvent décorés de très beaux motifs japonais.

éventail pliant sensu en bambou

Éventail japonais pliant en bambou, Museum of Applied Arts and Sciences

  • L’éventail gunsen : connu aussi sous le nom d’éventail de guerre, ce type d’éventail avait une monture en acier et était utilisé par le chef de guerre au Moyen Age, le shogun, pour transmettre des ordres pendant la bataille. Brandi ouvert, l’éventail permettait de donner un signe de ralliement et diriger les troupes. Une fois fermé, il servait de garde et de protection lors d’un combat au sabre.

éventail japonais de guerre

Éventail de guerre gunsen, Asian Art Museum


    Laisser un commentaire

    Les commentaires sont approuvés avant leur publication.