L’art de la calligraphie japonaise

janvier 26, 2021 8 min de lecture 3 Commentaires

calligraphie japonaise

Plus qu’une simple écriture, la calligraphie est une véritable philosophie au Japon. On ne peut être insensible devant la beauté de cet art japonais transmis de génération en génération.

La calligraphie japonaise ou Shodo est un art traditionnel qui signifie « la voie de l’écriture ». Il s’agit de tracer soigneusement des caractères élégants avec un pinceau imprégné d’encre de Chine. C’est une discipline à la fois culturelle, décorative et spirituelle qui vise à obtenir l’harmonie entre le corps et l’esprit.

Découvrons ensemble ce trésor venu d’Asie, les différents styles d’écriture nippons, le lien avec le zen ainsi que le matériel nécessaire.

📖 Shodo, la voie de l’écriture

Au Japon, l’art est considéré comme une véritable ascension spirituelle. Ainsi, tout comme l’Ikebana, la voie des fleurs, ou les arts martiaux, le Shodo est une façon d’améliorer sa concentration, de se connecter avec soi-même et d’affûter son esprit, tout en recherchant le parfait équilibre.

calligraphie japonaise avec pinceau

En japonais, Sho signifie « écrire » et dô « la voie ». Les calligraphes au Japon sont appelés shodoka ou shoka. La voie de l’écriture nécessite un long apprentissage et beaucoup de pratique, le chemin est long pour devenir un grand maître.

La pression du trait, la justesse du tracé, des lignes, des courbes et des points sont les détails qui font de cette discipline une véritable œuvre d’art. La posture, la tenue du pinceau et les mouvements sont particulièrement codifiés. Le geste se veut précis et parfaitement maîtrisé.

D’autre part, les idéogrammes véhiculent une énergie vitale nommée « Ki ». Plus qu’un moyen de communiquer ou de décorer son intérieur, la calligraphie japonaise est un art sacré au Pays du Soleil Levant.

📌 Les origines de la calligraphie au Japon

Si les idéogrammes de la langue chinoise sont apparus il y a environ 3000 ans, l’histoire de la calligraphie japonaise n’a commencé que vers le 6e siècle avec l’arrivée du bouddhisme et du confucianisme.

L’archipel ne disposant pas de système d’écriture natif, les caractères chinois (sinogrammes) étaient repris pour former les kanji (idéogrammes de la langue japonaise). Vers le 7e siècle, les moines étaient envoyés en Chine pour s’imprégner des pratiques religieuses locales dont faisait partie la calligraphie chinoise. Ainsi, petit à petit, l’art de la calligraphie s’est importé au Japon donnant vie aux textes bouddhistes, à la poésie et à la littérature. Il s’inspirait principalement des œuvres chinoises et du style Kaisho.

A cette époque, trois calligraphes se distinguent : l’empereur Saga, le fondateur de l’école bouddhiste Shingon nommé Kukai et Tachibana no Hayanari font partie du célèbre groupe « Sanpitsu » (les 3 pinceaux).

Ce n’est qu’à la fin du 9e siècle que cet art japonais commence à prendre son envol. Basé sur l’esthétisme nippon, le Pays du Soleil Levant crée son propre style de calligraphie.

origines calligraphie japonaiseEstampes de Chobunsai Eishi (1756-1829) issues de la série "Six beautés des maisons vertes comparées aux six poètes immortels" (1794-1795)

La langue japonaise écrite se développe avec l’introduction des alphabets syllabiques nippons ou Kanas. Les Hiragana sont employés en tant que morphèmes grammaticaux et pour certains mots japonais alors que les Katakana retranscrivent des termes étrangers. Ces caractères sont très utilisés par les femmes de la Cour impériale à l’ère Heian avant d’être adoptés plus tard par les hommes.

Parmi les grandes dames qui développèrent la littérature japonaise, on peut citer les célèbres autrices Sei Shonagon et Murasaki Shikibu. A noter qu’autour du 10e siècle, la calligraphie se réserve à l’aristocratie japonaise. Elle est étudiée par les lettrés de la Cour et les samouraïs.

A l’époque de Kamakura (1185–1333), les moines bouddhistes zen prodiguent une forte influence au Japon. Ils inventent le style Bokuseki en s’inspirant des dynasties Song et Yuan qui régnaient en Chine. Il s’agit d’une forme d’art qui représente l’état d’esprit du calligraphe au moment de son œuvre sous la pratique de la méditation Zazen.

Plus tard, la calligraphie japonaise n’est plus réservée uniquement à la noblesse et s’étend aux commerçants. Elle s’impose comme décor lors de la cérémonie du thé pour inviter l’esprit à la méditation. La voie de la belle écriture est également inculquée aux geishas au même titre que les danses traditionnelles, la littérature, la poésie ou la composition florale.

Les différentes catégories de la calligraphie japonaise

Les premiers pictogrammes utilisés en calligraphie sont les caractères chinois (kanji au Japon). Ils servaient à écrire les textes sacrés du bouddhisme qui inspirent toujours les calligraphes d’aujourd’hui.

calligraphie caractères chinois

▪ Le Daijisho

Ce genre consiste à représenter un ou deux kanji mis en valeur graphiquement en modulant les traits, les gestes et la pression du pinceau.

▪ Les Kanas

Ces syllabaires japonais sont des kanji simplifiés, utilisés pour leur phonétique. Ils servent principalement à l’écriture de poèmes ou de Haiku.

▪ Kindai Shibunsho

Il s’agit d’un mixte de kanji et de kana créé pour faciliter la compréhension des anciens textes. Les poèmes modernes sont souvent écrits dans le style Kindai Shibunsho. On retrouve également cette forme de calligraphie pour retranscrire des textes étrangers.

▪ Le Zen Eisho

C’est la forme abstraite de la calligraphie apparue dans les années 50. L’artiste s’exprime librement et crée de véritables œuvres d’art sans se préoccuper des conventions habituelles.

▪ Le Tenkoku

La gravure sur sceau qui servait à authentifier les documents autrefois est devenue un art à partir du 14e siècle. Ainsi, le Tenkoku consiste à graver sur une pierre des pictogrammes chinois afin d’imprimer une empreinte de couleur rouge vermillon.

📜 Les styles de calligraphies au Japon

D’autre part, la calligraphie japonaise connaît 5 principaux styles, tous issus de Chine. Les différentes formes d’écritures vont de pair avec le matériel de l’époque.

calligraphie au japon

▪ Le style Tensho

Il est apparu sous la dynastie Qin avant l’invention du papier. Le grand sceau ou grand style sigillaire provient des écritures archaïques sur os, écailles ou bronze. Le petit sceau est la forme de l’écriture officielle de l’époque. Le stylet utilisé pour graver les caractères donne un aspect fin et régulier aux tracés.

▪ Le style Reisho

C’est une écriture inventée pour faciliter le travail des fonctionnaires de l’état et des scribes. On reconnaît ce style par son tracé légèrement ondulé. (Queue d’oiseau).

▪ Le style Shosho

C’est la forme d’écriture populaire. Les traits sont simplifiés, néanmoins, ce style cursif est considéré comme le plus compliqué à maîtriser en calligraphie. Il est employé dans l’art abstrait et le zen qui reflète l’énergie de l’auteur.

▪ Le style Gyosho

C’est une écriture semi-cursive née à la dynastie Han sous le pinceau de Liu De-Sheng avant d’être reprise par un grand calligraphe chinois (Wang Xizhi). Le Gyosho est très utilisé pour l’écriture manuscrite. Dans ce style, le pinceau de l’artiste ne quitte pas le papier.

▪ Le style Kaisho

Il est apparu sous la dynastie Wei et Jin pour permettre une écriture particulièrement lisible répondant aux besoins du pouvoir de l’époque. Les signes sont détachés et ressemblent fortement aux caractères d’imprimerie afin de faciliter la lecture. C’est le style le plus favorable pour débuter la calligraphie.

🗝 Les outils nécessaires à la calligraphie japonaise

Si vous souhaitez prendre des cours de calligraphie japonaise, il faudra vous munir des 4 trésors du lettré. C’est-à-dire le papier, le pinceau, le bâton d’encre ou l’encre liquide et la pierre à encre.

outils calligraphie japonaise

  • Fude : Il s’agit du pinceau japonais composé d’un manche en bois de bambou et d’une brosse de tailles différentes. (pointe fine, poils longs, souples, rigides…)
  • Sumi : L’encre de Chine est un mélange de suie issue de bois résineux brulés, d’huiles végétales et de colle. On la trouve sous forme liquide ou de bâtonnet (sumi) crée à la main à partir d’encre séchée. Il suffit de frotter le bâtonnet avec de l’eau pour obtenir une encre liquide de pigment noir ou parfois coloré selon le type de bois utilisé pour sa fabrication.
  • Suzuri : La pierre à encre sert à frotter le bâtonnet pour la préparation de l’encre liquide. Elle est souvent en ardoise. C’est le contenant où l’on trempe le pinceau.
  • Hanshi : Il s’agit des fines feuilles de papier conçues de manière artisanale au format 25x35. Contrairement à la Chine, il ne s’agit pas de papier de riz, mais de fibres de mûrier.

En plus de ces quatre outils de calligraphie, c’est encore mieux si l’on possède un presse-papier et un sous-main.

🧘 La calligraphie et la philosophie Zen

Le Zen est une branche du bouddhisme qui utilise la méditation pour éveiller l’esprit et notamment la posture Zazen. La calligraphie japonaise s’inspire de la philosophie Zen puisqu’elle constitue un véritable lien entre le corps et l’esprit.

meditation zen et calligraphie

Tout d’abord, la maîtrise de la respiration est un élément essentiel pour obtenir un geste harmonieux. Le souffle est à l’origine de l’énergie Ki qui s’exprime dans le coup de pinceau. Une respiration profonde va donner un tracé plus ample. Ensuite, la méditation Zen permet de faire le vide dans son esprit pour que chaque calligraphie soit l’essence même du cœur et non de la pensée, tout en mettant de côté le désir de perfection.

Enfin, sachez que pour obtenir une véritable calligraphie zen, il faut respecter 4 principes fondamentaux :

▪ L’harmonie de la composition

L’harmonie et l’équilibre sont essentiels pour réaliser une œuvre de qualité. Ainsi, la maîtrise de l’espace et des règles de composition sont des bases en calligraphie japonaise.

▪ L’équilibre des forces

On va également rechercher à varier les épaisseurs des tracés. Les lignes courbes sont plus légères et fluides alors que les lignes droites sont plus marquées.

▪ Le reflet du moment présent

Une œuvre se réalise en une seule séance. Elle retranscrit l’énergie et l’émotion de l’artiste à l’instant T. Ici, il n’est pas question de reprendre plus tard une composition. Tout ce qui est commencé doit être achevé.

▪ La révélation du Ki

C’est la force vitale qui rend la calligraphie si belle. Sans Ki, les dessins n’ont pas d’âme. Avant de peindre les caractères, l’artiste doit se concentrer sur sa respiration et sur le moment présent. Puis, projeter l’énergie ressentie à travers son geste de pinceau.

🤓 Apprendre la calligraphie japonaise

Si l’art de l’écriture japonaise vous passionne, sachez qu’il est tout à fait possible de prendre des cours de calligraphie en France. Il existe de nombreux livres et ressources sur Internet pour découvrir les techniques calligraphiques, adaptés à tous niveaux. Toutefois, vous pouvez aussi apprendre cet art japonais avec un professeur. Certains proposent des cours à domicile alors que d’autres vous inviteront à suivre un cours collectif.

apprendre la calligraphie japonaise

A Paris, vous pouvez contacter le Quartier du Japon, la Maison de la Culture du Japon ou l’espace Nadeshiko qui proposent régulièrement des cours. Aussi, n’hésitez pas à consulter les sites comme SuperProf qui vous mettent en relation avec des professeurs de calligraphie, quelle que soit votre région.

Le plus qualitatif est de se rendre directement dans l’atelier d’un maître calligraphe qui vous conseillera sur votre posture, votre geste, votre tracé et toutes les subtilités qui font la différence dans le travail. Le Shodoka s’adaptera à votre niveau et vous orientera vers les styles les plus adaptés à votre progression. Aussi, vous aurez sans doute le plaisir de le voir peindre et d’observer sa technique. A Paris, vous pouvez contacter Maître Makiko Takei, par exemple.

Pour approfondir vos connaissances sur la calligraphie nippone, nous ne pouvons que vous conseiller le blog calligraphie-japonaise.fr.

La calligraphie japonaise est une ode à la sensibilité, à la poésie et à la beauté de l’univers, qui vous ouvre les portes de la spiritualité. Par ailleurs, sachez que la pratique de cet art nippon vous offrira une grande sérénité et améliorera vos capacités de concentration. Alors êtes-vous prêts à tenter l’expérience ?


3 Réponses

Kitsune
Kitsune

mars 12, 2021

J’ai adoré votre article mais j’ai une petite question sur l’écriture japonnaise : les japonais écrivent ils tous en shodo ou ils écrivent en toutes lettres et le shodo ne serrai qu’un art ?
Bonne journée

Univers du Japon
Univers du Japon

février 05, 2021

Nous vous remercions pour votre commentaire très élogieux. C’est vraiment gentil de prendre le temps de nous écrire ce message positif qui nous encourage à poursuivre notre travail. Nous sommes ravis de voir que nos articles sont appréciés et que la civilisation japonaise vous intéresse. En effet, la calligraphie est une excellente façon d’aborder cette culture passionnante. Nous vous souhaitons une bonne continuation dans votre découverte du Japon.
Bien amicalement

Joseph PINHAS
Joseph PINHAS

février 01, 2021

Je vous félicite pour la qualité de vos articles qui enrichit votre blog ; je trouve qu’il est rare de voir un site “commercial” agrémenté d’informations qui décrivent si bien le contexte civilisationnel du pays qu’il représente
Je commence à m’intéresser au Japon et je pense que la calligraphie est une des voies qui m’inspirent le plus dans l’approfondissement de la connaissance de votre civilisation
Votre article sur la calligraphie est très bien fait ; c’est quasiment une “mini-thèse” ; je l’aurai près de moi pour mieux comprendre les sources, la signification, les bienfaits et les meilleurs techniques d’exécution de cet art. Les contacts que vous indiquez en fin d’article sont également très utiles.
Merci pour la qualité de votre travail
Bien amicalement

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Vous aimerez lire aussi :

minimalisme japonais
Minimalisme japonais et philosophie de vie

novembre 30, 2021 6 min de lecture

Voir l'article entier
idée cadeau japonais
Cadeau japonais : Quoi offrir à un fan du Japon ?

novembre 22, 2021 8 min de lecture

Voir l'article entier
kodo
Kôdô, l'art d'apprécier les parfums

novembre 16, 2021 5 min de lecture

Voir l'article entier