Kaijū eiga, les films de monstres japonais

janvier 25, 2022 5 min de lecture

Kaijū eiga

Le cinéma japonais est connu dans le monde entier pour ses films de samouraïs, ses longs métrages d’animation, ses yūrei terrifiants et ses monstres de science-fiction populaires. Figurant parmi les plus productifs de la planète, il se décline en de nombreux genres allant du film historique au cinéma contemporain, en passant par le théâtre, les histoires de yakuzas, de jeunesse ou encore l’érotisme.

Aujourd’hui, nous allons parler d’une catégorie qui a influencé la culture pop du pays.

Le Kaijū eiga est un genre de cinéma japonais qui met en scène des créatures gigantesques en utilisant des acteurs déguisés en monstres de latex et des maquettes de villes en carton. Sa star internationale : Godzilla avec pas moins de trente films à son actif. Depuis le succès de la saga, d’autres kajū eiga ont vu le jour.

Plongez-vous dans l’ambiance du cinéma de monstres et découvrez les films à voir absolument.

😱 Kaijū eiga, le cinéma de monstres

King Kong et Rodan vs. King Ghidorah
King Kong et Rodan vs. King Ghidorah. Crédits : blackdoom0 sur DeviantArt

Le sol qui tremble, des rugissements, des immeubles qui s’effondrent… sous la folie destructrice d’un monstre géant qui sème le chaos au cœur d’une grande ville, avec à la clef un joli message écologique… Tel est le scénario type du genre Kaijū eiga. Intéressons-nous de plus près à l’origine des films de monstres au Japon.

☝️ Que veut dire kaijū ?

Kaijū 怪獣 en japonais signifie « bête étrange » ou « créature mystérieuse » et par extension les grosses bestioles peu sympathiques appelées « monstres ». Le terme eiga 映画 quant à lui, se réfère au genre cinématographique. Au Japon, on trouve de nombreuses catégories de films comme le chanbara eiga (équivalent de nos films de cape et d’épée), le yakuza eiga, yūrei eiga ou encore le pinku eiga pour définir les films érotiques. On peut donc traduire « kaijū eiga » par « cinéma de monstres japonais ».

📌 Petite histoire du genre kaijū eiga

Les films de monstre sont apparus aux États-Unis avec « King Kong » en 1933, où une jeune femme est prise sous les griffes d’un immense gorille qui détruit la ville de New York. Deux décennies plus tard, « Le Monstre des temps perdus » raconte le réveil d’une terrible créature suite à un essai nucléaire. Pendant cette période d’après-guerre, le Japon se relève doucement des traumatismes d’Hiroshima et de Nagasaki. C’est alors que Godzilla, initialement nommé Gojira, apparaît en 1954 dans l’archipel. 

Fort de son succès, le film de SF lance un nouveau genre au Pays du Soleil Levant : le cinéma de monstre ou kaijū eiga au Japon. Inspiré par les dégâts du nucléaire, les films de kaijū eiga montrent souvent des scènes de destruction massive tel un message de sensibilisation. Godzilla est un tel opus qu’il se déclinera en de nombreux volets.

🦖 Godzilla, le roi des monstres japonais

Kaijū eiga monstre

Tout le monde a déjà entendu son nom : Godzilla, le monstre mythique du cinéma nippon a été imaginé par le producteur japonais Tomoyuki Tanaka. Voyant le succès de King Kong, ce dernier eut l’idée de surfer sur la vague des monstres géants. De son vrai nom Gojira (mélange de gorille « gorira » et de baleine « kujira » en japonais) le lézard préhistorique ressemble plus à un mixte de dinosaure et d’alligator. On le reconnaît à sa taille gigantesque, ses écailles rugueuses, ses épines dorsales, sa queue puissante et sa mâchoire acérée. Réalisé par Ishiro Honda, le maître du genre et produit par le Studio Tōhō, le film est un véritable succès et séduit de nombreux fans depuis les années 50.

🦍 La liste des kaijū les plus célèbres

Après King Kong, le gorille déchaîné et Gozilla, le lézard géant légendaire, d’autres kaijū ont marqué l’histoire de la science-fiction : 

Anguirus (1955) :
Dinosaure de type ankylosaures et premier monstre à avoir défié Godzilla.

Rodan (1956) :
Reptile préhistorique géant, volant à la vitesse d’un avion hypersonique.

Mothra (1961) :
Papillon gigantesque protecteur de la nature, escorté par deux minuscules fées.

Gamera (1965) :
Tortue géante imaginée par le studio Daiei Film pour rivaliser avec Godzilla.

Baran (1958) :
Une créature préhistorique qui ressemble à un gros lézard avec des épines dorsales.

Ghidorah (1964) :
Dragon doré à trois têtes, ennemi juré de Godzilla, surnommé King Ghidorah.

🤩 Ces films avec Kaijū à voir absolument

films de kaijū

Parmi les films de kaijū, certains sont particulièrement cultes de par leur créativité ou les effets spéciaux utilisés à l’époque. De 1930 à aujourd’hui, voici la liste des films de monstres, à ne pas manquer.

🔶 King Kong par Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack (1933)
& Remake de Peter Jackson (2005)

Un navire rejoint Skull Island pour un tournage dont Ann Darow, une jolie blonde est la vedette. Dans cette île, peuplée par les animaux préhistoriques, existe une étrange créature vénérée par les indigènes. A peine arrivée Ann est enlevée et offerte au dieu Kong.

🔶 Godzilla par Ishiro Honda (1954)
& Godzilla Resurgence par Hideaki Anno et Shinji Higuchi (2016)

Un bateau de pêche est retrouvé abandonné dans la baie de Tokyo. Après enquête, il s’agit de l’œuvre d’une créature géante capable de détruire l’humanité. Quelque temps après, le monstre se retrouve en pleine ville de Tokyo et détruit tout sur son passage, causant de nombreuses victimes.

🔶 Rodan par Ishiro Honda (1956)

Au Sud du Japon, dans un petit village de l’île de Kyushu, des mineurs sont victimes d’attaques étranges. Un rescapé profondément choqué raconte avoir vu l’éclosion d’un œuf gigantesque.

🔶 Mothra par Ishiro Honda (1961)

Des hommes se rendent sur une île mystérieuse fortement irradiée et y découvrent un peuple indigène et deux minuscules fées. Ces dernières sont enlevées, provoquant la colère de la divinité de l’île : Mothra. La larve va devenir un énorme papillon qui détruit tout sur son passage.

🔶 Atragon par Ishiro Honda (1963)

Mu, une ancienne civilisation engloutie par l’océan s’apprête à refaire surface pour conquérir le monde. Face à cette menace planétaire, la Terre riposte et envoie un redoutable sous-marin de guerre volant pour affronter le dragon de Mu.

🔶 Ghidorah le Monstre à Trois Têtes, de Honda Ishiro (1964)

Une météorite s’écrase sur la Terre. Peu de temps après, une martienne venue du futur fait de mystérieuses prédictions. L’humanité aurait été détruite par un monstre titanesque. Godzilla, Mothra et Rodan devront alors s’allier pour affronter la terrible créature à trois têtes nommée Ghidrah.

🔶 Gamera par Noriaki Yuasa (1965)

Au Pôle Nord, une terrible explosion atomique réveille une créature préhistorique coincée sous la glace depuis 8000 ans. Attiré par la chaleur de la ville, le monstre affamé se dirige vers Tokyo semant le chaos.

🔶 Daimajin par Kimiyoshi Yasuda (1966)

Dans le Japon médiéval, un peuple opprimé par le pouvoir et la violence d’un seigneur sans pitié prie une immense statue de pierre. La divinité guerrière ressuscite pour venir en aide aux villageois.

🔶 The host par Bong Joon Ho (2006)

Park hee-bong vit paisiblement avec sa famille à Séoul et dirige un snack bar près de la rivière Han. L’eau y est particulièrement polluée. Un jour, un monstre aquatique surgit des profondeurs de la rivière han semant la terreur et enlève Hyun-seo, sa petite-fille.

🔶 Cloverfield par Matt Reeves (2008) 

A New York, Rob se voit organiser une fête surprise par ses proches avant son départ au Japon. Son ami Hub a pour mission de filmer la soirée. Tout se déroule normalement jusqu’à ce que les invités ressentent une violente secousse : un kaijū est en train d’ébranler Manhattan.

🔶 Pacific Rim par Guillermo del Toro (2013)

L’humanité est attaquée par de géantes créatures qui dévastent la planète. Même les forces de l’armée ne parviennent pas à les combattre. Un ancien pilote et une femme vont être appelés en dernier espoir. A bord d’un immense robot, ils vont tenter de sauver le monde.

 kaijū monstres

Ultraman. Source : web-japan.org

Depuis les années 50, les kaijū eiga marquent la Pop culture japonaise. Avec ces monstres de fiction cultes, ses effets spéciaux et ces cascades toujours plus impressionnantes, le genre continue d’enthousiasmer ses fans aujourd’hui. Et vous, quel est votre kaijū préféré ?


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Vous aimerez lire aussi :

que mange les japonais
Que mangent les Japonais ?

mai 10, 2022 5 min de lecture

Voir l'article entier
ville japon a visiter
Le top 10 des villes à visiter au Japon

avril 26, 2022 7 min de lecture

Voir l'article entier
Haïku japonais
Haïku japonais, le plus petit poème du monde

avril 12, 2022 4 min de lecture 2 Commentaires

Voir l'article entier