Quelle est la différence entre yukata et kimono ?

septembre 13, 2019

différence kimono yukata

Si je vous parle de culture japonaise, une des premières images qui vous vient en tête doit être un kimono... ou un yukata. Vous n’avez jamais entendu parler de ce terme ? Pourtant, bien que ces deux vêtements traditionnels japonais soient semblables en apparence avec leur forme en T, leurs manches longues et leur ceinture décorative au niveau de la taille appelées obi, il existe une grande différence entre kimono et yukata.

De nombreux occidentaux confondent ces deux vêtements japonais et je parie que c’est également votre cas (sinon vous ne seriez pas là, à lire ce blog), mais pas de panique, nous allons apprendre ensemble à reconnaître les distinctions subtiles qui nous aiderons à différencier kimono et yukata. A la fin de cet article, vous deviendrez incollable sur le sujet Kimono vs Yukata comme tout bon passionné du Japon qui se respecte ! Let’s go ! 😀

1. Déterminer la nature du tissu

La principale différence entre le kimono et le yukata se situe au niveau du tissu. Traditionnellement, le kimono est fabriqué à partir d’un tissu en soie et les plus sophistiqués peuvent être en brocart, un riche tissu de soie orné de dessins brochés en fil d’or et d’argent. Ce matériau luxueux explique le prix élevé du kimono, un vêtement traditionnel dont l’esthétique reflète l’élégance naturelle des Japonais.

A l’origine, le yukata était porté par la noblesse japonaise à la sortie des bains, il était donc fabriqué à partir de coton afin que le tissu soit léger, respirant et capable d’absorber l’humidité du corps tout en le gardant au frais. De nos jours, vous pouvez trouver des yukata en coton ou en polyester, une matière synthétique et peu coûteuse qui facilite d’avantage l’évaporation de l’humidité corporelle. Le yukata est très apprécié par les occidentaux qui aiment le porter en vêtement d'intérieur, comme ce yukata japonais pour homme confortable et décontracté.

kimono-vs-yukata-tissuA gauche, un kimono en soie orné de motifs luxueux. A droite, un couple portant des yukata en tissu léger.

Bien évidemment, connaître cette différence au niveau du tissu vous sera utile si vous souhaitez vous-même acheter un kimono ou un yukata japonais. En revanche, si ce vêtement est porté par quelqu’un en face de vous, il n’est pas toujours évident de reconnaître la matière du tissu au premier coup d’œil - à moins de regarder l’étiquette de composition à l’intérieur, mais alors ce serait très étrange. Heureusement, il existe d’autres différences entre kimono et yukata qui vous mettrons la puce à l’oreille. Continuons ! 😊

2. Relever la présence d'un sous-vêtements

Si vous souhaitez porter un kimono ou un yukata, sachez qu’un autre élément qui différencie les deux est le port, ou non, d’un sous-vêtement appelé nagajuban. La soie ou le brocart du kimono est une matière délicate qui n’est lavée que très rarement pour prolonger l’espérance de vie de ce vêtement très cher. Ainsi, les Japonais portent un nagajuban en-dessous, une sorte de doublure interne en soie ou en coton, généralement blanche, pour protéger le kimono de la sueur.

Le yukata est un vêtement plus simple et facile à nettoyer, il n’est donc pas nécessaire d’enfiler un nagajuban. De plus, le yukata se veut léger, respirant et agréable à porter en été, il ne serait donc pas logique de rajouter une couche en dessous.

kimono-vs-yukata-sous-vêtementsA gauche, un nagajuban. A droite, une magnifique illustration de Wikihow illustrant le fait qu'on ne porte rien sous le yukata.

3. Identifier le nombre de cols

Pour savoir si quelqu’un porte ou non un nagajuban et ainsi déterminer s’il s’agit d’un kimono ou d’un yukata, jetez un coup d’œil au niveau du col. Si le vêtement présente deux cols, alors il s’agit d’un kimono – le col inférieur, généralement blanc, étant celui du nagajuban. Si vous ne voyez qu’un seul col, c’est probablement un yukata.

kimono-vs-yukata-colsA gauche, le double col nous indique qu'il s'agit d'un kimono. A droite, il n'y a qu'un seul col donc c'est un yukata.

4. Observer la longueur des manches

Une autre différence entre kimono et yukata se situe au niveau des manches. Les manches d'un kimono peuvent varier en fonction de l'âge de la personne, de son statut social ou de la formalité d'un événement. Par exemple, le furisode est le kimono ayant les manches les plus longues, celles-ci pouvant même toucher le sol. Ce type de kimono est réservé aux jeunes femmes célibataires. Traditionnellement, cette caractéristique permettait aux jeunes hommes de repérer les femmes disponibles pour se marier. De nos jours, cette pratique est beaucoup moins courante.

Il existe de nombreux autres types de kimono avec des manches de longueur moyenne, comme ce magnifique kimono geisha. En revanche, vous ne verrez jamais les manches d’un yukata faire plus de 50 cm de long et toucher le sol.

kimono-vs-yukata-manchesA gauche, un kimono furisode avec de longues manches. A droite, deux yukata avec une longueur de manches moyenne.

5. Regarder les chaussettes

Le kimono étant un vêtement beaucoup plus formel que le yukata, il est obligatoire de porter des chaussettes blanches avec une paire de geta ou de zori à ses pieds. Pour ceux qui l’ignorent, ces chaussettes japonaises, appelées tabi, ont la particularité de séparer le gros orteil du reste des orteils, afin d’y glisser la lanière des sandales japonaises geta.

Petit tip si vous devez porter un kimono un jour : enfilez votre paire de chaussettes tabi en même temps que le nagajuban, car une fois saucissonné dans votre kimono, vous ne pourrez plus les mettre.

En revanche, il n'est pas obligatoire de porter des chaussettes blanches avec un yukata. Vous pouvez même garder les pieds nus dans votre paire de geta ou zori.

kimono-vs-yukata-chaussettesA gauche, un kimono porté avec des tabi et une paire de zori. A droite, un yukata porté avec les pieds nus et une paire de geta.

6. Adapter sa tenue selon l'occasion

Maintenant que vous savez différencier un yukata d’un kimono, il est très important de savoir quand les porter afin d’éviter toute boulette car ces deux vêtements d’apparence semblable conviennent pour des occasions différentes. Le kimono est un vêtement japonais traditionnel porté pour les événements formels comme un mariage, une remise de diplôme, une cérémonie officielle ou encore la première prière du Nouvel An.

Le yukata est un vêtement plus festif et décontracté, les Japonais le portent principalement en été pour assister à des feux d’artifices, des festivals estivaux ou les fêtes populaires matsuri. Vous pouvez également voir des Japonais le porter dans la vie de tous les jours. Cependant, il est fortement déconseillé et mal vu de porter un yukata lors d’une cérémonie officielle ou tout autre occasion formelle, c’est pourquoi il est important de bien différencier le kimono du yukata. 

Si vous avez prévu de faire un voyage au Japon, allez jeter un coup d’œil à notre collection de kimono japonais pour femme ou kimono japonais pour homme pour ne rien oublier dans votre valise.

kimono-vs-yukata-occasionsA gauche, le mariage de la princesse Ayako de Takamado (rien que ça). A droite, un groupe de jeunes en yukata à un festival de feux d'artifices en été.

7. Accorder sa tenue avec la saison

Une autre astuce rapide pour deviner si cette personne dans la rue porte un kimono ou un yukata est de prendre note de la saison en cours. Comme nous l’avons mentionné à plusieurs reprises jusque-là, le yukata est composé d’une seule couche de tissu fin, léger et respirant donc c’est un vêtement… d’été. Bravo. Ainsi, il y a très peu de chance de voir quelqu’un porter un yukata dehors en hiver.

En revanche, le kimono est plus épais et peut être complété avec d’autres couches de vêtements pour s’adapter aux températures hivernales, comme un châle de fourrure par exemple. En suivant la même logique, au cours des mois estivaux, il est plus probable de croiser quelqu’un qui porte un yukata plutôt qu’un kimono.

kimono-vs-yukata-saisonA gauche, une Japonaise porte un kimono et un châle de fourrure sous la neige. A droite, une Japonaise porte un yukata sous un arbre en fleurs.

Une règle à suivre dans tous les cas

Que vous portiez un kimono ou un yukata, il y a une règle très importante à suivre dans les deux cas : c’est le côté gauche qui doit passer par-dessus le côté droit quand vous fermez le vêtement en le croisant au niveau de votre poitrine ! Dans la culture japonaise, le pan droit rabattu sur le pan gauche est réservé aux personnes décédées et symbolise donc la mort. Vérifiez toujours deux fois si votre kimono ou yukata est bien fermé avant de sortir !

Collection Kimono et Yukata Femme Univers du Japon

Un étranger peut-il porter un kimono ou un yukata ?

Bien sûr. En été, vous pouvez croiser beaucoup d’occidentaux habillés avec un yukata. D’ailleurs, vous trouverez de nombreux magasins pour louer un kimono ou un yukata à la journée.

Les Japonais portent-ils encore des kimono ou des yukata ?

De nos jours, le kimono est porté par les homme et les femmes à l'occasion de mariages, de cérémonies ou de remise de diplômes. Certaines femmes plus âgées, et même quelques hommes, portent encore le kimono régulièrement. En revanche, le yukata est plus porté par les femmes que par les hommes.

 

J’espère qu’après avoir lu cet article de blog sur Kimono vs Yukata, vous êtes devenus incollables sur le sujet et capables de différencier ces deux vêtements en un coup d’œil. 

Porter le kimono ou le yukata japonais en France n'est pas toujours évident, à moins que ce soit lors d’événements particuliers ou une soirée Cosplay. Si vous recherchez une façon plus passe-partout de vous vêtir à la mode japonaise, alors optez pour nos vestes kimono japonais pour femme ou pour homme. Et pour être sûr de ne faire aucun fashion faux-pas, allez lire notre article Comment bien porter le kimono japonais pour femme ?


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.