Hina Matsuri, la fête des filles

mars 02, 2021 5 min de lecture

hina matsuri

Le 3 mars est une date spéciale pour toutes les petites Japonaises. En effet, Le Hina Matsuri met les filles à l'honneur le temps d'une journée.

Le Hina Matsuri ou fête des poupées est une tradition japonaise qui célèbre les petites filles à l'instar du Komodo no Hi pour les garçons. Lors de cette journée consacrée aux fillettes, de magnifiques poupées porte-bonheur décorent les maisons et les enfants se réunissent pour manger des gourmandises.

Voyons de plus près à quoi ressemble cette fête traditionnelle japonaise dédiée aux petites filles.

🍑 L'origine du festival Hina Matsuri

Le Hina Matsuri fait partie des 5 grandes cérémonies annuelles pratiquées par la cour impériale japonaise depuis l’époque Nara. Ces célébrations nommées gosekku correspondent à des dates du calendrier chinois avec un chiffre impair identique pour le jour et le mois. Très populaires à la cour sous la période Heian, ces fêtes saisonnières ont ensuite été reprises officiellement par le shogunat Tokugawa au début du 17e siècle.

A l’origine, la cérémonie du 3e jour de mars s’appelait Momo no sekku et célébrait les fleurs de pêcher qui s'ouvraient à cette même période de l'année. On leur conférait le pouvoir d'éloigner les mauvais esprits.

poupée hina

Autour de 1630, le festival prit une autre vocation. La fille de l'empereur Go-Mizunoo et future impératrice Meisho se vit offrir des poupées et accessoires en guise de jouets. A Edo, la tradition se perpétua et il était de coutume d’offrir des poupées aux princesses. En 1687, le Momo no sekku devient officiellement le Hina Matsuri (fête des poupées). Une manière de rétablir le pouvoir impérial face au shogunat. Le festival s’est ensuite popularisé au 18e siècle pour s’étendre à toute la population nippone.

Déjà à l’époque Heian, les poupées avaient un rôle protecteur comme peut le témoigner le rituel des poupées flottantes (festival Hina Nagashi) encore pratiqué dans certaines régions de l’archipel. Des poupées de pailles ou de papier étaient disposées dans des petits radeaux avant d’être envoyées au large. Avec elles, les mauvais esprits se dissipaient. Cette coutume est issue d’un rituel de purification shinto qui remonte à l’Antiquité. On se frappait le corps avec des poupées avant de les jeter à la mer pour exorciser le mauvais sort.

Dans la culture japonaise, les poupées ont la réputation d’aspirer les malheurs et de protéger les enfants et il est de coutume d’en offrir une à la naissance. Par conséquent, le Hina Matsuri est une fête traditionnelle censée porter bonheur aux petites-filles et leur garantir un avenir heureux.

👧 Une fête consacrée aux petites filles

Chaque année un peu avant la date du 3 mars, les familles commencent les préparatifs pour célébrer comme il se doit ce jour spécial. Les mères dressent avec leurs filles un autel sur plusieurs niveaux avec des poupées représentant les personnages de la cour impériale de Kyoto. Les magasins et les lieux publics exposent également des poupées miniatures.

fête des filles au japon

Le jour du Hina Matsuri, on décore l’estrade de poupées de fleurs de pêchers et l’on y dépose quelques offrandes. Les petites filles se parent de leur plus beau kimono à manches longues et se rendent au sanctuaire avant de recevoir des cadeaux. En ce jour de fête, les enfants se rassemblent autour de mets très élaborés confectionnés spécialement pour l'occasion.

Parmi les différentes spécialités culinaires, on retrouve :

  • le Hishi mochi, un gâteau de riz gluant composé de trois couches aux couleurs du printemps ;
  • le Hina arare, un genre de riz soufflé sucré ou salé ;
  • le Sakura mochi, pâtisserie rose à base de pâte d’haricots rouges et entourée d’une feuille de cerisier ;
  • le Chirashi sushi, mets composé de poissons crus et de riz ;
  • le Ushiojiru ou soupe de palourde qui symbolise l’union.

Les adultes quant à eux aiment bien accompagner ces plats d'un petit verre de saké.

spécialités culinaires hina matsuri

Dans certains endroits, une tradition veut que les petits Japonais jettent à l’eau un panier en osier contenant des figurines de poupées pour emporter loin d’eux les mauvais esprits.

Aussitôt la fête finie, les poupées traditionnelles sont rangées dans des boîtes en carton ou en verre pour être protégées. C’est important de ne pas laisser traîner les figurines, d’une part pour éviter les risques de moisissures liés à l’humidité et surtout pour ne pas compromettre le mariage de la fille plus tard. Dans le cas contraire, une superstition bien ancrée dit qu’elle attendra longtemps avant de se marier.

🎎 La poupée Hina mise à l'honneur

Loin d'être un jouet, la poupée Hina est une pièce de luxe qui représente les personnages de la cour impériale sous l'ère Heian. Les Hina sont fabriquées en porcelaine et vêtues de soie. Elles sont particulièrement onéreuses et les collections dépendent des moyens financiers des foyers. Si la plupart ne présentent que quelques poupées, les plus élaborées peuvent compter jusqu’à 15 figurines portant des vêtements et accessoires traditionnels.

Elles sont exposées sur un autel composé de plusieurs niveaux. Les deux personnages principaux étant l'impératrice Ohinasama et l'empereur Odairisama qui représentent à la fois le pouvoir en place et le mariage de l'époque Heian. Ces poupées de collection très coûteuses se transmettent de génération en génération. Elles peuvent également être achetées à la naissance d'une fille.

poupée hina empereur et impératrice

L’exposition de poupées sur l’autel

Toutes les figurines sont disposées sur une estrade ornée d’un feutre rouge. Elle compte 7 niveaux pour une collection complète, mais il peut y en avoir moins.

Le couple impérial (dairi-bina) est disposé tout en haut de l’autel, au sommet de la pyramide. Placés devant un paravent et entre deux lanternes, l’empereur porte un chapeau traditionnel et un bâton alors que l’impératrice tient un éventail. Entre eux se trouvent des vases de fleurs de pêcher.

Les trois servantes de la cour sont posées sur la seconde marche. Elles tiennent des pichets de saké et l’on peut également trouver des pâtisseries sur cette marche.

L’étage du dessous est occupé par cinq musiciens. Ils portent des instruments comme des tambours traditionnels et des flûtes.

L’étage inférieur accueille deux gardes du corps ou fonctionnaires de la cour. Les personnages tiennent des armes et entre eux se trouvent des tables miniatures et des Hishi mochi.

Le niveau suivant est celui des serviteurs de la cour disposés entre deux arbres. Il s’agit de trois buveurs aux expressions différentes.

Les deux derniers étages comportent des accessoires de l’époque Heian.

poupées Hina sur leur estrade rouge

🍰 La célébration du Hina Matsuri de nos jours

Aujourd’hui, cette célébration traditionnelle est un peu moins populaire qu’autrefois. Souvent, l’exposition de poupées se limite au couple impérial ou même à l’impératrice. Elles sont parfois remplacées par d'autres poupées japonaises, comme les kokeshi, des figurines en tissu ou des origamis. De nos jours, la fête se résume à un genre de goûter d’anniversaire pour la petite fille qui est ravie de retrouver ses amis.

 

Si vous avez prévu un voyage au Japon fin février ou début mars, n’hésitez pas à vous rendre dans la capitale. A Tokyo, certains hôtels et musées font de très belles expositions. De même, ne manquez pas le festival Big Hina Matsuri dans la ville de Katsuura (Chiba). Vous y verrez une gigantesque présentation de poupées et pourrez profiter des délicieuses spécialités culinaires.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.