Ninja japonais : mythe ou réalité ?

février 01, 2022 7 min de lecture

ninja japonais

As des arts martiaux et du camouflage les ninjas sont les combattants sans égal de nombreux films et romans historiques.

Le ninja japonais (忍者) ou shinobi est un mercenaire qui pratique des techniques d’espionnage, de survie et de combat ancestrales appelées ninjutsu.

Mais qui sont ces espions japonais idéalisés dans le monde entier ? Ont-ils réellement existé ou sont-ils le fruit d’un mythe ? Menons l’enquête sur ces guerriers de l’ombre.

🤓 La vérité sur les ninjas japonais

premier ninjaAshikaga Mitsuuji et un ninja. Gravure sur bois. Kunisada, 1853. Source : wikipedia

Quand on parle de ninjas, la réalité vient souvent se confondre avec la fiction et l’on ne sait plus très bien si ces derniers ont réellement vécu. Sont-ils de vrais mortels ou simplement des super-guerriers sortis de l’imaginaire des auteurs ? D’autant plus que leur image semble avoir évolué avec le temps et à travers les continents.

☝️ Est-ce que les ninjas ont existé ?

Comme on peut s’en douter, le ninja encagoulé, vêtu de noir, maître absolu du combat et doté de pouvoirs surnaturels est un personnage légendaire. En revanche, il existait bel et bien des espions japonais au Moyen Age et jusqu’à l’ère Edo. A l’origine, les ninjas japonais étaient de simples paysans mercenaires apparus au Japon féodal et envoyés en mission d’infiltration ou d’espionnage. Si leur rôle principal était surtout de récupérer des informations secrètes et de les ramener au plus vite à leur base en évitant tout combat, ils pouvaient également être appelés pour des missions d’assassinat ou de guérilla.

Le mot ninja, relativement récent, a été popularisé dans les romans après la Seconde Guerre mondiale. Ninja est composé du kanji nin (忍) qui signifie « endurance » ou « secret » et ja (忍) qui se réfère à la personne qui pratique. Ninja est donc celui qui pratique l’art d’être invisible. De même, le terme ninjutsu 忍術 désigne les techniques et arts traditionnels utilisés par les ninjas pour se rendre invisibles. 

Ninjutsu

 Techniques de ninjas, estampe d'Hokusai. Source : wikipedia

Apparus dès la fin de l’èpoque Heian au XIIe siècle, les ninjas se sont révélés particulièrement utiles à l’époque Sengoku (XV et XVIe siècle). On les appelait « shinobi » que l’on peut traduire par « ceux qui se cachent ». En effet, les guerres entre les seigneurs des provinces (daimyo) étaient très courantes en cette période tumultueuse. Par conséquent, la pratique de l’espionnage et de missions secrètes s’est développée pour mieux contrôler l’adversaire. De par leur activité confidentielle, on ne connaît que très peu de choses sur ces guerriers-espions. Si l’on associe souvent le ninja japonais à l’élite des samouraïs, en réalité aucune source ne va dans ce sens. Au contraire, les samouraïs étaient des aristocrates alors que les shinobi faisaient partie des classes inférieures. Ces derniers ne respectaient pas le Bushido (règles morales des guerriers japonais), mais avaient leur propre code de conduite. Bien qu’ils aient vécu dans tout le territoire japonais, les anciennes Provinces d’Iga et de Koga, berceau du ninjutsu sont particulièrement réputées pour leurs ninjas.

🙈 Le véritable rôle des ninjas

On peut imaginer que les shinobi avaient un rôle important dans les conflits entre les seigneurs locaux. Ces guerriers de classes sociales basses étaient recrutés en tant que mercenaires au pour effectuer le « sale boulot ». La plupart du temps, les ninjas devaient juste rapporter des informations ou voler des plans sans se faire remarquer au cours de missions de renseignement. Toutefois, on pouvait aussi leur confier des opérations secrètes de sabotage et même de meurtre. Ainsi, ils pouvaient se servir de poisons, d’explosifs ou d’armes pour arriver à leurs fins. Ces guerriers de l’ombre attaquaient souvent la nuit et avaient l’habitude de mettre le feu aux camps ennemis pour amorcer l’assaut des troupes. D’ailleurs, ces pratiques n’étaient pas réservées qu’aux hommes. En effet, certains ninjas étaient des femmes (kunoichi) qui infiltraient des châteaux en se faisant passer pour des geishas ou des cuisinières

Leurs méthodes peu orthodoxes étaient jugées déshonorantes et les shinobi étaient mal considérés du peuple. Les samouraïs les méprisaient, toutefois dans certaines guerres il leur arrivait de travailler ensemble. Les ninjas opérant en secret hors des champs de bataille alors que les honorables guerriers combattaient loyalement.

⛓ Armes et accoutrement : tout l'attirail du vrai ninja

ShurikenShuriken

Véritables maîtres de l’embuscade, les ninjas surprenaient l’ennemi avec leur attirail et leurs tactiques innovantes. En plus de leur maîtrise parfaite des arts martiaux, ils avaient toute une panoplie d’armes. Toujours dans un souci de camouflage, la plupart étaient des outils agricoles détournés.

  • Shuriken : Petit objet métallique aux bords tranchants, lancé par le ninja.
  • Shaken : Shuriken en forme d’étoile.
  • Kusarigama : Faux attachée à une chaîne.
  • Ninjato : Genre de sabre court porté dans le dos. C’est l’arme préférée de Léonardo dans Tortues Ninja.
  • Kanigawa : Grappin rattaché à une corde pour escalader les murailles.
  • Kunai : Dague pointue multifonction avec un anneau permettant d’attacher une corde.
  • Tekko-caki : Griffes en métal utilisées au combat corps-à-corps ou pour grimper.
  • Manriki-gusari : Chaîne reliée à deux poids en ses extrémités pour frapper ou étrangler son adversaire.
  • Bo : Grand bâton de bois. C’est l’arme de Donatello dans Tortues Ninja.
  • Nunchaku : Deux morceaux de bois ou en métal reliés par une chaîne. Arme favorite de Michelangelo dans Tortues Ninja.
  • Kakute : Genre de bague avec des pics tranchants souvent utilisées par les femmes ninjas.
  • La sarbacane : Simple tube de bambou en forme de flûte permettant de projeter une fléchette empoisonnée.
  • Metsubushi : Poudre aveuglante.
  • Le sai : Genre de trident. C’est l’arme de Raphaël dans Tortues Ninja.
  • Mizu gumo : Chaussures permettant de flotter sur l’eau.
  • Makibishi : Chausse-trape lancées par dizaines pour transpercer les chaussures des poursuiveurs.

☝️ Est-ce que les ninjas existent encore ?

Et voici la question que tout le monde se pose… Existe-t-il encore de vrais ninjas aujourd’hui ? Eh bien, la réponse est « oui ». Au XVIIe siècle, l’unification du Japon sous le shogunat Tokugawa marque la fin des guerres féodales et entraîne la disparition des ninjas. Toutefois, il existe probablement des descendants de shinobi même si ces derniers restent discrets. Au Japon, un sexagénaire du nom de Jinichi Kawakami affirme être l’ultime ninja.

🦹 Jinichi Kawakami, un vrai ninja japonais

Jinichi KawakamiJinichi Kawakami, le 29 juin 2012 au musée Ninja Iga, au Japon. Crédit : KAZUHIRO NOGI / AFP

Appelé le dernier ninja, Jinichi Kawakami est l’héritier des techniques traditionnelles de ninjutsu de l’ancien Japon. L’ingénieur retraité serait le 21e chef du clan Ban, une famille d’espions datant de plus de 500 ans. Dès son enfance, Jinichi Kawakami a été formé à l’art des ninjas par le maître bouddhiste Masazo Ishida. Depuis, il n’a jamais cessé d’exercer le ninjutsu, qu’il enseigne depuis une vingtaine d’années. En parallèle, le directeur du musée ninja Iga-ryū donne des conférences et s’implique dans la recherche sur l’histoire des shinobi à l’Université de Mie. Jinichi Kawakami n’a pas souhaité perpétuer sa lignée, estimant que ces pratiques n’avaient plus de sens dans notre société actuelle. S’il ne formera pas de successeur, il souhaite tout de même transmettre la tradition en ouvrant une école de ninja en ligne.

🎯 Comment s'entraîner pour devenir un ninja ?

Vous rêvez secrètement de devenir ninja ? Sachez que cela n’est pas impossible, toutefois, on ne devient pas ninja si facilement. Pour cela, un entraînement rude est nécessaire.

🥋 Apprendre le ninjutsu, l'art martial du ninja

Autrefois, les ninjas japonais suivaient un entraînement intensif dès l’enfance, sous la surveillance de leur clan. Ainsi, ils apprenaient des techniques de survie, de défense, de respiration et de déplacement furtif. Lors de leur formation, on leur enseignait les arts martiaux, le combat à mains nues (taijutsu), l’utilisation des armes ainsi que l’escalade et autres pratiques sportives.

Pour être un vrai guerrier de l’ombre, il vous faudra apprendre de nombreuses techniques propres à l’art du ninja comme l’ancrage au sol, la circulation des énergies et toutes les méthodes pour se défendre avec son corps (déplacement, positions, projection, frappe…). De plus, vous devrez savoir manipuler les armes et vous entraîner à survivre dans diverses situations. Alors, vous êtes prêt ?

🏫 Se former dans une école de ninja


C’est ce qu’a fait ce Japonais de 45 ans nommé Genichi Mitsuashi. Premier diplômé en Master d’études de ninja, ce passionné de shinobi s’est formé à l’Université de Mie. Il a appris l’histoire, les arts martiaux et toutes les techniques ninja. Aujourd’hui, il vit à Iga à la manière des ninjas du Japon féodal. Son but : transmettre la tradition du ninjutsu.

🥷 Le mythe du ninja dans la culture populaire

L’image du ninja bien que s’appuyant sur des réalités historiques a été largement déformée : De bandit méprisé, il se hisse au rang de super-guerrier mystérieux et invincible. Par ailleurs, on lui confère des pouvoirs surhumains comme l’invisibilité et la marche sur l’eau.

Le mercenaire sans foi ni loi, motivé par le gain et expert du combat est devenu un personnage incontournable de la culture populaire japonaise. Aussi, les films d’arts martiaux, romans et jeux vidéo ont largement contribué à cette image fantasmée du ninja.

En 1962, le film « Le secret de Ninja » (Shinobi no mono) basé sur le roman du même nom raconte la rébellion Iga contre l’impitoyable seigneur de guerre Oda Nobunaga. En 1967, dans le film britannique « On ne vit que deux fois » James Bond rencontre des ninjas commandités par les services de renseignements japonais. Dans les années 80, l’acteur Sho Kosugi était connu pour ses rôles sombres. A cette même période, le comic Tortues Ninja, et ses quatre héros amateurs de pizzas font fureur. Plus tard, le manga Naruto qui raconte les aventures d’un jeune apprenti ninja explose les ventes. Enfin, le film Shinobi adapté d’un livre écrit en 1958 est un véritable succès au Japon. Ce dernier dépeint l‘histoire poignante du Clan Iga et Koga sous le règne des shoguns.

Naruto

 Naruto

Maintenant que nous avons élucidé le mythe du ninja japonais et découvert qui se cache vraiment derrière cette cagoule noire, sachez qu’il n’est pas trop tard pour devenir le maître ninja qui sommeille en vous.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Vous aimerez lire aussi :

que mange les japonais
Que mangent les Japonais ?

mai 10, 2022 5 min de lecture

Voir l'article entier
ville japon a visiter
Le top 10 des villes à visiter au Japon

avril 26, 2022 7 min de lecture

Voir l'article entier
Haïku japonais
Haïku japonais, le plus petit poème du monde

avril 12, 2022 4 min de lecture 2 Commentaires

Voir l'article entier