Oni, les démons japonais

septembre 27, 2022 4 min de lecture

Oni, les démons japonais

Saviez-vous que le Japon est peuplé de créatures surnaturelles appelées yokai ? Parmi elles, l’oni japonais est un démon très populaire du folklore nippon. Mais, qu’est-ce qui se cache derrière cet esprit maléfique ? Focus sur un personnage absolument terrifiant.

👿 Oni, le démon de la mythologie japonaise

La mythologie japonaise recèlent de créatures extraordinaires, toutes plus étranges les unes que les autres. Le démon japonais oni ne fait pas exception.

Ogre ou diable ? Description de l'Oni 

Avec sa taille géante, son regard effrayant, sa peau de couleur vive et ses dents acérées, l’oni ressemble à un ogre ou à un troll. De forme humanoïde, il possède des attributs animaux : deux cornes, des longues griffes et parfois des défenses de sanglier. Toutefois, son apparence varie en fonction des régions. Il peut alors être rouge, bleu ou vert, vêtu d’un pagne en peau de tigre ou parfois de vêtements traditionnels, selon les légendes. Créature polymorphe, ce diable japonais peut changer de forme pour duper les êtres humains. Dans les arts nippons, tels que les peintures ou estampes, il est souvent représenté avec un kanabo, un genre de gourdin avec des pointes en fer pour mieux torturer ses victimes.

Enma-daio

Enma-daio. Source : Yokai.com

Doté d’une force surhumaine, et d’une soif d’infliger des souffrances, l’oni est un yokai démoniaque qui terrifie les êtres humains depuis plus d’un millier d’années. Dans les représentations bouddhistes, l’enfer est peuplé de nombreux onis qui torturent les Hommes. Par ailleurs, on dit que lorsqu’un être humain malveillant meurt, son esprit se réincarne en démon oni afin de servir Enma-daio, roi de l’enfer bouddhiste (Jigoku). Après avoir séjourné dans le monde des ténèbres, l’oni retourne alors sur Terre pour tourmenter les humains et les dévorer. Toutefois, il existe des exceptions, car la nature est ainsi faite : certains onis seraient gentils et protégeraient les kamis ou les gens.

Origines et bouddhisme

Le mot « Oni » (鬼) signifie fantôme ou esprit en japonais. A l’origine, il semblerait que ce terme ait été utilisé pour décrire toutes les entités invisibles sans distinction avant de désigner le démon oni.

Dans les plus vieilles légendes, les oni étaient de grands esprits bienveillants qui vivaient dans les montagnes japonaises et protégeaient les humains des forces du mal. Intégrés au bouddhisme, leur réputation s’est dégradée au fil du temps et l’oni est devenu le monstre que l’on connaît aujourd’hui, avide de cruauté. Il a alors pris l’apparence des démons chinois Ces derniers ressemblent aux rakshasas de la mythologie hindoue.

🔥 Le démon Oni et ses significations

L’oni japonais représente la malchance et la violence dans la culture nippone. Dans l’art et la littérature, il attire la destruction, le fléaux et la maladie autour de lui. Il est également associé à la direction nord-est (kimon) source de tous les malheurs au Japon. Cette orientation correspond au bœuf-tigre dans le zodiaque chinois. C’est pourquoi l’oni est illustré avec des cornes, des griffes ou encore une peau de tigre.

Paradoxalement, le démon japonais serait également une figure de protection et de bonne fortune.

Signification du masque Oni

Lors de la fête traditionnelle du Setsubun, on peut voir de nombreux Japonais costumés, portant le masque d’oni. Ce dernier aurait le pouvoir d’écarter les mauvais esprits et d’attirer la chance. C’est aussi pour cela que certains sanctuaires sont décorés de têtes d’oni. Au théâtre No, le démon japonais est un protagoniste récurrent. Les acteurs portent un masque traditionnel de oni à l’expression colérique pour jouer des personnages démoniaques.

Signification du tatouage Oni

Les figures mythologiques sont devenues assez courantes dans l’univers du tatouage tant pour leur aspect que pour leur signification. Certains expriment les ténèbres et le côté obscur de la personnalité tandis que d’autres seraient plutôt synonymes de protection et de justice. Saviez-vous qu’ à l’origine, l’oni était un signe de reconnaissance de la mafia japonaise ? En effet, de nombreux yakuzas portaient des tatouages de oni pour rappeler le respect du code d’honneur.

👺 La place de l'Oni dans la culture japonaise

L’oni est une figure populaire du folklore japonais. Certaines fêtes traditionnelles lui sont dédiées. Aussi, il apparaît fréquemment dans les mangas, jeux vidéo et animés japonais.

Setsubun matsuri oni

Setsubun matsuri. Source : Manga-fan.org

Les fêtes et cérémonies dédiées à l'Oni japonais

Le démon japonais s’invite dans les fêtes traditionnelles nippones. Outre les mythes et les légendes locales, les démons japonais occupent une place importante dans les arts tels que le théâtre japonais ou les danses folkloriques.

L’Onidaiko est une fête originaire de l’île de Sado où les onis dansent au rythme des tambours. C’est un ancien rituel destiné à repousser les mauvais esprits et à porter chance aux habitants.

Comme nous l’avons vu, l’oni japonais est également la vedette du Setsubun, un matsuri qui annonce l’arrivée du printemps selon le calendrier lunaire. Cette fête populaire chasse les démons tout en accueillant le bonheur chez soi. Ce jour-là, les pères de famille se déguisent en oni et les enfants jettent des haricots en prononçant « Oni wa soto ! Fuku wa uchi ! « Dehors les démons ! Dedans le bonheur ! », selon le rituel du mame maki. Évidemment, on trouve plein de masques de oni et de graines de soja dans les kombinis en cette période de l’année.

Le démon japonais dans la culture pop

Les oni sont si présents dans la culture japonaise qu’on les voit partout dans les mangas. Dans Demon Slayer, ce sont les principaux antagonistes. De même, l’intrigue du shojo Ao no Fuuin tourne autour de cette figure emblématique du Japon.

Le monstre apparaît également dans de nombreux jeux vidéo comme Super Street Fighter et sous le nom d’Akuma dans Tekken. Si la franchise Mortal Kombat fait référence au oni japonais, il ne manque pas de figurer non plus dans le jeu Donjon et Dragon.

Momotaro est un conte très célèbre au Pays du soleil Levant qui raconte l’histoire d’un jeune homme né dans une pêche, envoyé combattre les démons de l’île d’Onigashima. Il se pourrait que la légende remonte à l’Antiquité et que l’oni soit en fait une métaphore pour désigner les clans qui refusaient de se soumettre à l’empereur Korei. La référence à Momotaro revient souvent dans les mangas et animés.

 

En fait, le oni japonais ne se résume pas à un simple yokai. Plus qu’un esprit, il serait en quelque sorte une matérialisation du côté sombre des êtres humains. Et vous quel est votre théorie ? 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Vous aimerez lire aussi :

art du thé au Japon
L'art du thé au Japon

novembre 22, 2022 7 min de lecture

Voir l'article entier
bento kawaii
Comment faire un bento kawaii ?

novembre 08, 2022 5 min de lecture

Voir l'article entier
susanoo
Susanoo, le Dieu des Tempêtes

octobre 25, 2022 5 min de lecture

Voir l'article entier