Shinigami, dieu de la mort au Japon

juillet 13, 2021 5 min de lecture

shinigami

La mythologie japonaise est connue pour ses créatures extraordinaires qui règnent dans le monde. Dans chaque culture, la mort inspire de nombreuses légendes et apparaît sous différents visages. Alors qu’en Europe, elle prend la forme de la Grande Faucheuse, elle est incarnée par les démons shinigami, au Pays du Soleil Levant.

Les shinigami sont les dieux de la mort au Japon ou psychopompes qui conduisent les âmes dans l’au-delà.

Qui sont-ils ? Quelles sont les légendes qui gravitent autour de ces créatures et quelle place occupe ces divinités dans la culture populaire ? Découvrez ces démons, stars des mangas qui hantent les esprits des Japonais et des otaku.

💀 Qui sont les shinigami ? 

Qui sont les shinigami

Source : crane-faction.com 

Dans toutes les mythologie, la mort se manifeste sous différentes entités : Que ce soit le Dieu Anubis en Egypte, le psychopompe Charon dans la mythologie grecque ou encore un cheval à trois jambes dans le folklore scandinave… mieux vaut ne pas croiser leur chemin 😉. Au Japon, ce sont les shinigami qui régissent la mort.

Les shinigami sont des divinités de la mythologie japonaise qui invitent et guident les défunts vers le royaume des morts. Leur nom signifie littéralement « kami de la mort » et leur mission consiste à juger les mortels tout en s’assurant que leur heure soit venue.

Véritables maîtres du destin, les shinigami sont en réalité une personnification de la mort dans la culture nippone. Ils n’ont pas de réelle représentation physique, mais apparaissent souvent sous une forme humanoïde.

Le concept de shinigami au Japon est relativement récent puisque l’on suppose qu’il est arrivé vers le 18e ou 19e siècle avec les légendes occidentales sur la grande faucheuse. Toutefois, l’idée était déjà présente dans le bouddhisme sous les traits du démon tentateur Mâra, connu pour prendre les âmes des humains sans qu’ils puissent s’éveiller.

👑 Les shinigami les plus célèbres 

Les shinigami les plus célèbres 

1 : Yama à Nariai-ji. Source : Wikipedia / 2 : Izanami et Izanagi. Crédits : Eitaku Kobayashi

La déesse de la création Izanami dont le nom signifie « celle qui invite » est parfois considérée comme un shinigami. Il en est de même pour Yama, dieu de la mort et des enfers dans le bouddhisme.

Toutefois, même si ces déités sont liées à la mort, elles sont bien plus que de simples shinigami.

📖 Légendes autour des shinigami 

De nombreux contes évoquent les dieux de la mort dans l’archipel.

Une célèbre légende raconte l’histoire d’un homme qui rencontra un shinigami en voulant mettre fin à ses jours. Ce dernier lui expliqua que son heure n’était pas encore venue et qu’il fallait avoir consumé toutes ces bougies pour mourir ; ce qui n’était pas son cas. L’homme, aidé par le shinigami devient un riche médecin.

Un jour, une famille aisée vient lui demander de guérir un proche en échange d’une belle somme d’argent. Toutefois, le shinigami devait s’emparer de l’âme du patient qui ne pouvait être guéri. L’homme, avide d’argent voulu tromper le shinigami pour transgresser le destin. C’est ainsi que sa dernière bougie brûla et qu’il mourut.

Légendes autour des shinigami

 Shinigami, monogatari Ehon Hyaku. Source : Wikipédia

D’autres mythes de shinigami effrayants sont bien connus au Japon. Sur l’île de Kyushu, on raconte qu’il faut manger du riz ou boire une tasse de thé avant d’aller se coucher pour éloigner les shinigami. Dans la province d’Okayama, lors des festivals du Haru no Higan et du Aki no Higan, on dit que l’on peut être possédé par un shinigami en visitant les tombes des ancêtres au lever du soleil. A Tokyo, prenez garde au tunnel de Shirogane car l’on raconte que s’y trouve le passage des shinigami qui lie le monde des vivants à celui des morts. Enfin, dans la préfecture de Shizuoka, certains prétendent que des humains sont possédés par un shinimagi qui les condamne à errer dans des lieux maudits.

Tout ça est assez terrifiant !

🔥 Apparition de shinigami dans les mangas 

Au vingtième siècle, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les dieux de la mort sont mis en avant dans la fiction. La grande faucheuse, les anges de la mort et autres personnifications apparaissent dans les livres et sur les écrans.

Au Japon, les shinigami sont régulièrement représentés dans les mangas et l’animation japonaise. Ils peuvent être maléfiques ou bienveillants selon les situations.

Voici quelques exemples de shinigami dans la culture populaire.

🗒 Les shinigami dans Death Note 

Shinigami dans Death Note

Source : screenrant.com

Dans le shonen manga de Tsugumi Oba, un lycéen révolté par la société trouve par hasard un carnet appartenant à un shinigami. L’objet volontairement laissé tomber sur Terre par un dieu de la mort, possède de réels pouvoirs : quiconque a son nom inscrit dans le carnet meurt. Le jeune homme s’en sert alors pour faire sa propre justice.

🗡 Les shinigami dans Bleach 

shinigami dans Dragon Ball

Source :lupussol.wordpress.com

Dans le manga imaginé par tite Kubo, les shinigami sont des âmes de samouraïs qui protègent les mortels des démons et emmènent les défunts dans leur royaume appelé « Soul Society ». Leur arme privilégiée : le zanpakuto, un sabre trancheur d’âme.

💥 Les shinigami dans Dragon Ball

shinigami dans Dragon Ball

Source : aminoapps.com

Les shinigami sont les serviteurs de l’Enfer, employés par le roi et chef du Purgatoire Enma (inspiré de la divinité hindoue Yama). Ces derniers apaisent les âmes des défunts et les emmènent dans leur monde, en Enfer ou au Paradis.

🔪 Les shinigami dans Naruto

shinigami dans Naruto

Source : narutofanon.fandom.com

Dans le célèbre manga de Masashi Kishimoto, les shinigami sont des fantômes aux cheveux blancs ébouriffés, habillés en kimono. Ils sont munis de deux cornes rouges, d’une peau violette et tiennent souvent un katana dans leur bouche. Ces êtres surnaturels sont invoqués lors une technique de combat interdite « L’emprisonnement des morts ».

🏮 Les shinigami dans Black Butler 

shinigami dans Black Butler

Crédits : ToNDWOo sur Deviantart.com

Dans le manga de Yana Toboso, les shinigami sont les esprits des suicidés condamnés à récupérer les âmes des mortels selon une liste prédéfinie. Leur travail consiste à vérifier les souvenirs pour voir si le mourant doit quitter le monde des vivants ou non. Lorsqu’une personne est fauchée par un shinigami, ce dernier récupère une lanterne cinématographique, qu’il range dans une bibliothèque.

☠️ Les shinigami dans Fairy Tail

shinigami dans Fairy Tail

Source : my-fairy-tail.fandom.com

Dans le manga Fairy Tail, Shinigami Eligoal est un personnage de la guilde d'Eisen Wald. Il est réputé pour ne prendre que des missions meurtrières.

🤷‍♀️ Les shinigami dans Full Moon wo Sagashite

shinigami dans Full Moon wo Sagashite

Crédits : AngelLeila sur Deviantart.com

Dans le shojo d’Arina Tanemura, les humains qui se sont suicidés deviennent des shinigami. En guise de punition, ils doivent accomplir de bonnes actions. Leur mémoire est effacée et les shinigami ne doivent surtout pas essayer de se souvenir de leur vie antérieure.

 

A l’instar du squelette de la Grande faucheuse dans la culture occidentale, la figure de la mort s’est popularisée au Japon à travers les mangas et l’animé, sous les traits du shinimagi. Décidément, la conception de la mort est une véritable source d’inspiration pour de nombreuses cultures.

 

Crédits photo de couverture : YunaXD sur Deviantart.com


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Vous aimerez lire aussi :

bouddhisme japon
Le bouddhisme au Japon

juillet 27, 2021 6 min de lecture

Voir l'article entier
mythologie japonaise
La mythologie japonaise et ses histoires extraordinaires

juillet 20, 2021 5 min de lecture

Voir l'article entier
ikigai
Ikigai, philosophie de vie japonaise

juillet 06, 2021 5 min de lecture 1 Commentaire

Voir l'article entier