L’histoire du manga

juin 08, 2020 6 min de lecture

histoire du manga

Célèbre bande dessinée japonaise, le manga est un phénomène au pays du Soleil levant comme en France avec des millions d’exemplaires vendus chaque année. Il se présente sous la forme d’un roman illustré avec un style graphique très caractéristique.

Popularisé par Hokusai, le légendaire maître de l’estampe, le manga désigne des esquisses rapides avant de devenir par extension un terme utilisé pour qualifier les dessins ou les films d’animation de styles japonais. Désormais, il représente plus communément la bande dessinée de manière générale. Patrimoine artistique d’exception au Japon, découvrez les origines du manga, son évolution à travers l’histoire du pays ainsi que le métier de mangaka.

📚 Qu’est-ce qu’un manga ?

qu est ce qu un manga©Miika Laaksonen

Manga est un mot composé de 2 kanjis : « Man » qui signifie « divertissant », « exagéré », et « Ga » qui se traduit par « dessin » ou « image ». Le nom peut donc se définir par « esquisse rapide », « dessin grotesque » ou« caricature ».

Le manga présente des codes graphiques particuliers comme l’utilisation du noir et blanc et de cases. Le sens de lecture est inversé par rapport aux livres occidentaux.

Il existe plusieurs types de mangas destinés à des publics variés.

  • Le komodo manga est une bande dessinée pour enfants à l’instar de Pokemon et Doraemon.
  • Le shonen manga s’adresse à des adolescents et raconte les aventures d’un héros orphelin et de ses combats tels que Naruto ou Dragon Ball.
  • Le shojo manga est destiné aux jeunes filles et aborde principalement les histoires d’amour et d’amitié des écolières comme Nana.
  • Le seinen manga est réservé aux étudiants ou jeunes adultes et traite des sujets plus réalistes de thèmes variés comme Death Note ou L’Attaque des Titans.
  • Le josei manga est la version féminine du seinen. On peut mentionner Citrus.
  • Le hentai est interdit au moins de 18 ans, je vous laisse deviner pourquoi...

Les origines du manga

manga hokusaiKatsushika Hokusai, Hokusai Manga, 10, 1819

Le manga puise ses origines dans les emaki, premiers rouleaux narratifs illustrés datant de l’époque de Nara au 8e siècle et les Ehon, livres d’estampes ukyo-e de l’époque Edo.

En 1814, le célèbre peintre Hokusai, connu notamment pour son oeuvre La Grande Vague de Kanagawa, utilisa le mot « manga » pour désigner ses carnets de croquis. Il avait choisi ce terme pour exprimer la notion de dessin pris sur le vif. Ces recueils d’illustrations nommés « Hokusai manga », comprenaient des scènes de la vie quotidienne ainsi que des paysages, des éléments naturels, des représentations de la mythologie et des esprits japonais. Ses œuvres connurent un véritable succès au Japon comme à l’étranger.

L’influence occidentale sur le manga japonais

premiers mangasA gauche : Journal satirique The Japan Punch créé par Charles Wingman en 1861, à Yokohama. / A droite : Premier manga de Rakuten Kitazawa en 1902.

A l’ère Meiji, avec la fin de la politique d’isolement du Japon, les influences occidentales sont très présentes au sein du pays. C’est le début de la modernisation japonaise qui s’inspire des modèles économiques et industriels de l’Ouest. L’art et les formes d’expression évoluent.

Des caricaturistes européens tels que Wirgman ou Ferdinand Bigot participèrent à l’éclosion des bandes dessinées dans la presse japonaise.

Le premier véritable manga date de 1902. Il s’agissait d’une BD humoristique publiée sur le Journal Jiji Shinpō. Son auteur, Rakuten Kitazawa, avait illustré le thème de l’Arroseur arrosé, le célèbre court-métrage français des frères Lumière. C’est le premier à réutiliser le terme de manga après Hokusai. D’autre part, l’artiste se définit lui-même comme un mangaka.

Plus tard, sous l’influence de la presse satirique anglo-saxonne, le peintre créa son propre magasine, le Tokyo Puck. Grâce à ces caricatures féroces et ses nombreuses œuvres telles que Kodomo no tomo ou encore Shōnen Kurabu (le club des garçons), Kitazawa fut considéré comme l’un des pères du manga.

Le manga japonais est donc issu de la presse écrite à travers laquelle il constitue un nouveau moyen d’expression, avant de prendre sa forme que l’on connaît aujourd’hui.

📈 Évolution du manga au Japon

Osamu TezukaLe célèbre mangaka Osamu Tezuka et son oeuvre, Astro Boy, créée en 1952.

Dans les années 40, il est utilisé à des fins de propagande par le gouvernement japonais.

Ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale que le phénomène explose sous l’influence du comic américain. En effet, les mangas représentent une forme d’évasion pour la population qui doit faire face à de grandes difficultés. Le talentueux dessinateur Osamu Tezuka va fortement contribuer au boum du manga.

Par ailleurs, le mangaka est l’auteur de nombreuses œuvres aux sujets variés, telles que La nouvelle Ile aux Trésors ou Astro le petit Robot.

Il révolutionne l’art du manga en s’inspirant du cinéma et des différents plans, cadrages ou angles de vues. La patte de l’auteur se reconnaît également par ses personnages aux grands yeux expressifs qui deviendra par la suite la marque de fabrique de tous les mangas. Ce n’est pas pour rien qu’ Osamu Tezuka est surnommé le dieu du manga au Japon.

Par ailleurs, saviez-vous que ce grand admirateur de Walt Disney s’était inspiré de Bambi pour ces dessins ?

🤑 L’essor de la bande dessinée japonaise

magasin de manga au JaponMagasin de mangas au Japon en 2004, par Doc Sleeve.

En 1955, les éditions se multiplient et des librairies de bandes dessinées se développent au Japon. Si le marché du manga est en plein essor, on lui reproche d’être un peu enfantin.

Deux ans plus tard, un nouveau style reflétant des réalités plus sombres et destiné aux jeunes adultes voit le jour. Il s’agit du manga gekiga inventé par Tatsumi Yoshihiro.

L’univers du manga se diversifie et le phénomène arrive à son apogée à la fin du 20e siècle grâce à une diffusion massive. Les sujets et les styles sont particulièrement variés et les prix toujours très modestes.

Enfin, les mangas sont couramment adaptés en dessins animés dont les plus connus sont Akira, Dragon Ball et les films d’animation du célèbre Hayao Myazaki tels que Princesse Mononoke ou Mon voisin Totoro.

Depuis les années 2000, le marché du manga représente une part prépondérante de l’industrie de l’édition et participe amplement à l’économie du Japon.

Le métier de mangaka et ses spécificités

manga bakumanBakuman, un manga qui raconte l'histoire de deux collégiens qui rêvent de devenir mangaka.

Comme vous l’avez sûrement deviné, le mangaka est un auteur de manga. Artiste passionné de bandes dessinées japonaises, en général il crée à la fois l’histoire et les dessins. Aussi, il conçoit un univers et des personnages captivants à l’image d’un scénariste.

Ce métier est difficilement accessible, car en plus du talent de dessinateur, il faut beaucoup de chance et de détermination pour y parvenir. Le succès du mangaka dépend essentiellement de son éditeur. Il faut savoir qu’avant d’être imprimé, le manga est diffusé par épisodes dans un magazine de prépublication à destination du grand public.

Les rythmes d’édition sont particulièrement intenses et l’illustrateur doit s’adapter aux différentes exigences de son agence. Parfois, les mangakas travaillent ensemble ou avec des assistants pour augmenter leur productivité.

En fonction du succès rencontré, l’éditeur de manga décide de publier l’œuvre dans un tome ou d’arrêter la collaboration. De ce test dépend l’avenir du mangaka.

Certains deviennent très célèbres et jouissent d’une rémunération particulièrement honorable.

Si vous vous intéressez à ce métier, n’hésitez pas à lire Bakuman, un manga de Tsugumi Ōba et Takeshi Obata qui racontent l’orientation de deux collégiens pour devenir mangaka.

💬 Les débuts et l’évolution des mangas en France

mangas célèbres

En France, le manga se fait d’abord connaître à travers les dessins animés, à partir de la fin des années 70.

Plus tard, Dragon Ball et d’autres mangas destinés aux adolescents font leur apparition dans les programmes pour enfants. Le caractère violent totalement inadapté à la cible est souvent critiqué. C’est pourquoi l’image du manga n’a pas toujours été positive en France.

Il faut attendre la publication d’Akira de Katsuhiro Otomo et les films d’animation du célèbre Hayao Myazaki pour séduire à nouveau le public français dans les années 90.

Après avoir triomphé au Japon, les mangas connaissent un nouvel essor en Europe. Ces BD japonaises rencontrent un énorme succès en France qui en devient le plus grand consommateur du monde après le Japon. Par ailleurs, Dragon Ball de Toriyama et One Piece de Eiichiro Oda dépassèrent largement Les Aventures de Tintin d’Hergé.

Parmi les mangas qui ont marqué l’histoire, on peut également citer Naruto de Kishimoto Masashi qui demeure l’un des mangas les plus connus sur la planète.

Phénomène incontournable du dessin narratif, le manga se distingue par son univers particulier et ses codes graphiques très différents des bandes dessinées occidentales. Au fil des siècles, il devient ambassadeur de la culture japonaise à travers le monde.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.