SOLDES : Jusqu'à -30% sur une sélection d'articles

Avis clientsQuestions / RéponsesLe BlogConnexion

Votre panier est vide

Spécialités culinaires du Japon selon les régions

août 16, 2022 7 min de lecture

spécialité culinaire japon

La cuisine japonaise réputée dans le monde entier pour ses saveurs et son raffinement sans égal offre de délicieux plats, qui varient selon les provinces, au gré des terroirs. Cuisine de région, les spécialités culinaires japonaises ou meibutsu sont toutes plus délicieuses les unes que les autres.

carte Japon régions

Des kaisendon d’Hokkaido au champuru d’Okinawa en passant par les okonomiyaki du Kansai… Découvrez les plats emblématiques de chaque région !

🦀 Spécialités culinaires de Hokkaido

Située tout au nord du Japon, l’île d’Hokkaido est célèbre pour sa gastronomie. En dehors des poissons et ramen, d’autres spécialités méritent le détour. Il faut dire que les produits du terroir sont exceptionnels dans cette région offrant une grande diversité agricole. Les poissons et fruits de mer fraîchement pêchés y sont vraiment délicieux. Enfin, l’île est réputée pour ses élevages de moutons et ses produits laitiers.

Spécialités Hokkaido

Genghis kan

Ce plat typique du nord d’Hokkaido est composé de morceaux d’agneau grillés et accompagnés de légumes. Son nom « Genghis Khan » ou « jingisukan » en japonais est directement inspiré du souverain de l’empire mongol au 13e siècle. Sa particularité ? La viande cuit sur une poêle en forme de casque de soldat mongol.

Ishikari nabe

Cette spécialité de la ville d’Ishikari est une fondue japonaise à base de saumon. Depuis l’époque Edo, les pêcheurs de saumon préparaient ce plat dans une marmite en y ajoutant des légumes et simplement du miso pour l’assaisonnement.

Kaisendon

C’est à Hokkaido que l’on mange les meilleurs Kaisendon. Il s’agit d’un plat traditionnel de donburi (bol de riz) dans lequel on dépose plusieurs variétés de sashimi frais comme des œufs de poisson, du thon ou des crevettes crus… qui varient en fonction des saisons. Au printemps, on peut y savourer du crabe des neiges, en automne du saumon, en été des oursins et en hiver des coquilles Saint-Jacques.

🍲 Spécialités culinaires de Tohoku

Au nord Est de l’archipel, la région de Tohoku a une identité culinaire bien marquée avec ses plats d’hiver, ses produits de la mer, légumes marinés ou encore sa production de saké. La cuisine régionale de Tohoku est réputée à travers tout le Japon.

Spécialités Tohoku

Gyutan

Originaire de Sendai dans la préfecture de Miyagi, ce plat à base de langue de bœuf grillée est un vrai régal. La viande est coupée en fines lamelles puis assaisonnée avec de la sauce soja, du saké, du sésame ou du yuzu.

Wanko soba

Les soba ou nouilles à base de farine de sarrasin constituent le plat favori de la région d’Iwate depuis des siècles. L’origine du wanko soba remonte à l’époque de Nanbu Toshinao, il y a près de 400 ans. La ville d’Hanamaki recevait alors le seigneur du domaine de Morioka et lui offrit sa spécialité locale : le soba. Ne sachant si le plat allait lui plaire, on lui servit d’abord un petit bol. Nanbu Toshinao en demanda un deuxième, puis un troisième jusqu’à ce qu’il soit rassasié. Depuis, la tradition est de servir le wanko-soba portion par portion jusqu’à ce que l’invité soit repu.

Jappa jiru

La préfecture d’Aamori au nord de Tohoku est connue pour son excellent thon et sa consommation de morue, notamment en hiver. Le Jappa-jiru est une soupe miso typique de la région d’Aomori, qui utilise les restes de morue comme la tête, les viscères et les arrêtes. « jappa » signifiant « restes » dans le dialecte de la région. Cette soupe anti-gaspi est cuite avec du filet de saumon ainsi que du chou chinois, de la ciboule (neigi) et du radis japonais (daikon).

Gyoza enban

Spécialité culinaire de Fukushima, le gyoza enban est un ensemble de raviolis de porc et de légumes frits, en forme de croissants. A la différence des gyozas traditionnels japonais, la pâte est encore plus croustillante.

🍣 Spécialités culinaires de Kanto

La cuisine de Tokyo est particulièrement savoureuse avec ses sushis, ses pot-au-feu (nabe) et ses plats locaux, toutefois les autres régions du Kanto possèdent elles aussi leurs petits trésors culinaires.

Spécialités Kanto

Udon himokawa

Connaissez-vous les udon ? Ces nouilles épaisses très appréciées des Japonais ? Le Udon Himokawa est une variété de pâte d’une largeur pouvant aller jusqu’à 15 cm, servie dans un bouillon. Il s’agit d’un plat traditionnel de la préfecture de Gunma.

Namero

Dans la cuisine locale du sud de Chiba, le namero est le repas des pêcheurs. C’est un genre de tartare composé de divers poissons frais, tout juste saisis au feu (maquereau, chinchard, bonite…). Le tout est assaisonné de gingembre, de miso et d’oignons.

Monja-yaki

Le monjayaki est une déclinaison d’okonomyaki, une galette-omelette, originaire du Kanto. Cette spécialité de Tokyo est directement mangée sur la plaque de cuisson.

Edomae sushi

Si vous visitez la capitale, ne manquez pas le fameux sushi de la baie d’Edo, qui a traversé les frontières.

🦗 Spécialités culinaires de Chubu

Située entre le Kanto et le Kansai, la région du Chubu occupe une position centrale sur l’île d’Honshu. Si le territoire offre des paysages montagneux exceptionnels comme les Alpes japonaises ou le mont Fuji, la cuisine régionale du Chubu est tout aussi remarquable.

Spécialités Chubu

Katsudon

Ce plat originaire de Fukui se compose de tranches de porc panées et frites, cuites avec un œuf et déposées sur un bol de riz.

Inago no tsukudani

L’une des spécialités régionales de Chubu est un plat de criquets des rizières cuits dans une sauce à base de soja et mirin (façon tsukudani). A l’origine, ce plat japonais servait en cas de famine dans les régions montagneuses de Nagano et Fukushima. Aujourd’hui, il est apprécié par la population et les touristes aventureux pour son goût de noisette.

Hitsumabushi

Spécialité de Nagoya dans la préfecture d’Aichi, l’hitsumabushi est un genre d’unadon (plat d’anguilles grillées et de riz). Sa particularité réside dans la façon de le manger : au naturel, saupoudré de wasabi et autres condiments, ou avec un riz trempé de bouillon (ou de thé vert).

🐙 Spécialités culinaires du Kansai

Au cœur de l’île Honshu, la cuisine du Kansai est célèbre pour ses mets raffinés et sa cuisine de rue. La cuisine régionale offre de nombreux plats délicieux pour le plus grand bonheur des habitants et des touristes.

Spécialités Kansai

Okonomiyaki

Ce plat local d’Osaka est un genre de galette japonaise que l’on cuit sur un teppan (plancha). La pâte est composée de farine, de bouillon dashi et d’igname japonaise auxquels on ajoute des œufs, du tenkasu (billes de tempura), de la poitrine de porc et d’autres ingrédients. Une fois cuite, la crêpe est recouverte de sauce, d’algues nori et de katsuobushi (copeaux de bonite séchée).

Takoyaki

Ces petites boulettes fourrées au poulpe constituent l’un des plats les plus populaires de la street food japonaise. Cette spécialité culinaire originaire d’Osaka est souvent servie dans les yatai (stands ambulants) lors des fêtes traditionnelles.

Kitsune udon

Mets favori du Kitsune (messager de la déesse Inari), les nouilles du renard est un plat végétarien à base de udon et de tofu frit, servis dans un bouillon.

Kaiseki ryōri (Kyoto)

Spécialité locale de Kyoto, le kaiseki ryōri est le repas proposé dans les ryokans (auberges traditionnelles japonaises). Il s’agit de plusieurs petits plats servis en même temps sur la table. La cuisine Kaiseki est une cuisine locale et de saison avec différents types de cuisson et une présentation très soignée.

🍜 Spécialités culinaires de Chugoku

Au sud-ouest de Honshu, la région de Chugoku connue pour son histoire possède une gastronomie riche et diversifiée.

Spécialités Chugoku

Dote nabe 

C’est un plat d’hiver local très célèbre à Hiroshima. Il s’agit d’un pot au feu à base d’huîtres et de légumes comme le chou chinois et du tofu cuits dans un bouillon de miso.

Izumo soba

Spécialité de la ville d’Izumo (préfecture Shimane), les Izumo Soba sont des nouilles sombres à base de farine de sarrasin. Leur particularité réside dans le fait que la totalité de la graine est utilisée pour confectionner la farine. Ce plat existait déjà à l’époque Edo pour combattre les famines.

Kibi dango

Ce sont des pâtisseries japonaises en forme de boules, réalisées avec une pâte de riz et de farine de millet. Autrefois, les Kibi dango étaient offerts au sanctuaire Kibitsuhiko jinja à Okayama.

🐟 Spécialités culinaires de Shikoku

Au sud de l’archipel japonais, entre l’océan Pacifique et la mer Intérieure, l’île de Shikoku est surtout connue pour son grand pèlerinage et ses festivals. Toutefois, les spécialités locales comme la bonite façon tataki, les udon de Kagawa ou encore le bœuf de Kochi sont très appréciées dans la région.

Spécialités Shikoku

Sanuki udon

Dans la cuisine régionale de Kagawa, le sanuki udon est un plat très frais composé de nouilles servies avec du thon et des algues.

Katsuo no tataki 

Le tataki est une méthode de cuisson spécifique de Shikoku qui grille les aliments à l’extérieur tout en les gardant crus à l’intérieur. Le Katsuo noTataki est un morceau de bonite grillé puis découpé en lamelles.

Sudachi

Le sudachi est un genre de citron vert cultivé dans le nord-est de l’île de Shikoku dans la région de Tokushima. Cet agrume au goût puissant accompagne de nombreux plats japonais comme les soba, le poisson, ou la viande et se marie à merveille avec la sauce soja.

🥒 Spécialités culinaires de Kyushu et Okinawa

Au sud du Japon, la région insulaire de Kyushu et l’île d’Okinawa possèdent de nombreuses spécialités culinaires intimement reliées à leur culture. Arbres fruitiers, shiitake, légumes, viandes et produits de la mer, les produits locaux sont particulièrement variés !

Spécialités Kyushu et Okinawa

Hakata ramen

Dans la préfecture de Fukuoka, le Hakata ramen est un plat très réputé qui fait la fierté des habitants. C’est une soupe de nouilles trempées dans un bouillon d’os de porc.

Champon 

Il s’agit d’un plat originaire de la cuisine de Nagasaki qui remonte à la période Meiji : un bouillon de nouilles avec du porc, des légumes et des fruits de mer frits.

Goya champuru

L’île d’Okinawa est célèbre pour ses centenaires, sa douceur de vivre ou encore sa cuisine saine et savoureuse. Parmi les plats typiques de la région, le champuru est un mélange de tofu, de légumes et de porc, servi avec du riz et un soupçon de sauce. Il en existe de nombreuses déclinaisons. A Okinawa, le champuru est souvent à base de concombre amer (goya). Ce plat sauté est vraiment très surprenant !

 

Au Japon, chaque région possède ses propres spécialités culinaires. Et vous, lesquelles aimeriez-vous goûter ?


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Vous aimerez lire aussi :

origami japonais
Origami : Tout savoir sur le pliage japonais

janvier 17, 2023 6 min de lecture

Voir l'article entier
partir au japon
Partir au Japon : Vol, escale et Visa

janvier 10, 2023 3 min de lecture

Voir l'article entier
tenugui utilisation
Le tenugui et ses nombreuses utilisations

janvier 03, 2023 5 min de lecture

Voir l'article entier