Amaterasu, la déesse japonaise du soleil

février 09, 2021 5 min de lecture 2 Commentaires

amaterasu

S’il y a bien un kami vénéré de tous au Japon c’est la déesse Amaterasu, figure mythique du Soleil Levant et donc du pays lui-même.

Amaterasu, déesse japonaise du soleil, est la plus grande divinité de la religion shinto. Dans la mythologie nippone, la déité de la lumière céleste est connue pour s’être cachée dans une grotte plongeant ainsi le Japon dans les ténèbres et la misère.

La légende d’Amaterasu est directement liée à la famille impériale puisque les empereurs japonais seraient des descendants de ce kami ou divinité japonaise. De nombreux lieux de cultes lui sont dédiés comme le sanctuaire Ise Jingu, l’un des plus sacrés de l’archipel.

Focus sur la divinité nationale la plus rayonnante du Japon !

🌞 La déesse du soleil, haute divinité japonaise

Les Japonais adorent plus que tout la déesse du soleil qui apporte la lumière et la chaleur, des premières lueurs de l’aube jusqu’au crépuscule.

Amaterasu, déesse du soleilReprésentation de la déesse Amaterasu par Joycee-Joe on DeviantArt

La naissance d'Amaterasu

Il y a fort longtemps, alors que le monde n’existait pas encore, apparurent Izanagi et Izanami, deux kamis créateurs de l’univers. Alors qu’Izanagi prenait un bain pour se purifier du Royaume des morts et se lavait l’œil gauche, il donna naissance à la magnifique déesse du Soleil Amaterasu. Ses frères Tsukuyomi et Susanoo quant à eux, seraient issus de l’œil droit et du nez du dieu créateur.

La déesse était d’un tempérament calme et lumineux contrairement à son frère Susanoo, dieu de la mer et des tempêtes 💨 qui lui était instable, fougueux et impulsif.

Okami Amaterasu avait été envoyée par son père pour régner sur la haute plaine du paradis ou Royaume des dieux nommé Takama-ga-hara. La reine céleste fut à l’origine de la culture du riz, du blé 🌾 et des vers à soie. Grâce à elle, le Japon fut baigné de lumière et les récoltes poussèrent à foison.

Un mythe japonais très connu raconte comment la déesse japonaise s’est protégée de son impitoyable frère Susanoo en s’éclipsant dans une grotte.

divinité japonaise amaterasuDifférentes représentations de la déesse vues sur deviantArt (©Genzoman, ©Getsuart et ©Feig-Art)

🕯 La légende de la caverne céleste

Alors qu’Amaterasu gouvernait paisiblement le royaume des kamis (divinités japonaises), son frère Susanoo avait été banni du Takama-ga-hara par le dieu Izanagi. Extrêmement jaloux des privilèges de sa sœur, le kami de la tempête lui rendit visite dans l’intention de la défier.

Dès lors, un combat féroce commença entre eux. Susanoo sous l’emprise de la colère, ravagea le royaume de la souveraine, détruisit les rizières, répandit ses excréments et écorcha un cheval divin. Rien que ça ! C’en était trop pour Amaterasu qui devant les excès de son jeune frère décida de s’enfermer dans une caverne.

On ne sait combien de temps la déesse se cacha dans la grotte céleste 🙈. Pendant cette période, le Japon tout entier était plongé dans l’obscurité et le chaos. Il fallait trouver une solution pour faire revenir la lumière. Ainsi, le conseil des kamis concocta un plan pour faire sortir la belle Amaterasu. Il fallait provoquer sa curiosité par une danse et des rires. Pour cela, ils organisèrent une fête avec la déesse de la gaieté Ama no Uzume comme invitée d’honneur.

Attirée par le bruit et l’animation, la déesse du Soleil, d’abord méfiante, se laissa emporter par sa curiosité et alla voir ce qui se passait dehors, en poussant la lourde pierre qui fermait sa caverne. Or, un miroir avait été placé juste devant sa grotte et la divinité se retrouva aussitôt éblouie par son reflet 🤭. C’est ainsi qu’elle fut extirpée de sa cachette par les dieux. Et la lumière illumina à nouveau le Japon.

Amaterasu sortant de la caverneAmaterasu sortant de la caverne, signé par Shunsai Toshimasa (19ème siècle).

En guise de punition, Susanoo fut exilé sur la Terre, une planète miséreuse. C’est d’ailleurs ainsi qu’il vaincu le dragon Yamata-no-Orochi, monstre qui le rendit célèbre. Plus tard, il réussit à se faire pardonner de sa sœur en lui offrant une épée sacrée.

👑 Amaterasu et la famille impériale

Autrefois, l’empereur japonais était considéré comme un véritable dieu. On disait qu’il était un descendant de la déesse Amaterasu, ce qui, par extension, lui conférait le droit divin de régner sur le Japon. Cette croyance était très répandue jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

🗡 Les 3 Trésors impériaux

D’après les chroniques du Kojiki (recueil de mythes anciens sur les origines du Japon), la déesse aurait envoyé son petit-fils sur Terre pour y régner. Il s’agit du fameux Ninigi, ancêtre de toute la dynastie impériale. Amaterasu donna à ce dernier, une épée, un miroir et un joyau. Objets qui devinrent les 3 trésors sacrés du Japon.

trésors impériaux du japon

Chaque insigne a une symbolique particulière.

  • L’épée Kusanagi-no-Tsurugi offerte par Susanoo pour se faire pardonner symbolise le partage.
  • Le miroir, nommé Yata-no-Kagami est l’objet qui a permis à la déesse de sortir de sa grotte. Il incarne la sagesse.
  • Enfin, le joyau ou magatama représente la bonté et l’enseignement.

Ces objets sacrés furent transmis au premier empereur et fils de Ninigi nommé Jinmu et conservés précieusement.

En plus d’être la déesse mère de la lignée impériale, Amaterasu incarne l’ordre, l’un des préceptes fondamentaux de la religion shinto. C’est donc naturellement qu’elle devient l’emblème de la nation. Par ailleurs, elle figure sur le drapeau japonais 🇯🇵 sous forme de disque rouge représentant le soleil.

Les lieux de cultes de la déesse japonaise

Parmi les nombreux lieux de culte dédiés à la déesse japonaise du Soleil, on peut citer le célèbre sanctuaire d’Ise, situé au sud de l’île de Honshu.

Le sanctuaire d'IseLe sanctuaire d'Ise (©rtbf.be)

Composé du Naiku (sanctuaire intérieur réservé à la déesse Amaterasu) et du Geku (sanctuaire extérieur dédié à Toyouke), ce lieu est entièrement reconstruit tous les vingt ans, selon une vieille tradition shinto. A noter que le temple d’Ise abriterait le célèbre miroir Yata-no-Kagami qui sauva le Japon des ténèbres.

Le sanctuaire Amano Yasugawara à Takachiho sur l’île de Kyūshu est également dédié à la divinité Amaterasu Omikami. On y trouverait la fameuse grotte dans laquelle la déité se serait cachée. Une croyance dit que si vous y déposez un tas de pierres et que vous prononcez un vœu, il se réalisera.

👁 Apparitions de la déesse dans la culture pop

Amaterasu est la divinité la plus importante de la mythologie japonaise. Aussi, il n’est pas étonnant que la culture pop s’en inspire. Des références au kami apparaissent régulièrement dans les mangas, les animés ou les jeux vidéo sous forme de personnages, de super-héros, de pouvoirs ou même de machine.

jeu vidéo Okami AmaterasuAmaterasu, représentée par une louve blanche, dans le jeu vidéo Okami

Dans le manga Noragami, Amaterasu est la déesse souveraine de toutes les divinités. Le nom de la divinité désigne également une technique guerrière utilisant du feu dans le manga Naruto. Plus original encore, Amaterasu serait même le nom de l’usine qui alimente Tokyo en énergie dans la série animée Fire Force. On la retrouve également dans le jeu vidéo Okami sous les traits d’une louve blanche nommée Okami Amaterasu.

 

Si Amaterasu n’est pas le premier kami créateur du Japon, elle demeure la divinité la plus célèbre de la religion shintoïste. Vénérée par le peuple japonais en tant qu’entité spirituelle et comme ancêtre de la famille impériale, la déesse japonaise occupe une place importante dans la culture nippone. Eh oui, que deviendrait le pays du soleil Levant sans sa lumière céleste ?


2 Réponses

ClaireMarie
ClaireMarie

février 25, 2021

Très intéressant effectivement pour connaître la culture nippone. Moi qui vais régulièrement au pays du Soleil levant voir mon fils et sa famille, je saurais un peu plus de choses sur ces traditions…
merci !

Étienne Coupé
Étienne Coupé

février 15, 2021

Tres intéressant..une découverte inattendue, brève mais riche de beaucoup d’enseignements sur la culture japonaise, son origine, sa religion et le sens de la présence du disque rouge sur le drapeau.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Vous aimerez lire aussi :

Onigiri
L'Onigiri, le sandwich japonais

octobre 12, 2021 5 min de lecture 1 Commentaire

Voir l'article entier
politesse Japon
La politesse au Japon

octobre 05, 2021 6 min de lecture 2 Commentaires

Voir l'article entier
kakeibo
Kakeibo, l'art d'économiser à la Japonaise

septembre 28, 2021 5 min de lecture

Voir l'article entier