Kimono japonais : Les 5 règles à respecter

octobre 15, 2019

comment mettre un kimono japonais

De nos jours, bien que la plupart des Japonais aient adopté un style vestimentaire occidental, le kimono est encore porté pour des occasions particulières comme les mariages, les cérémonies officielles ou encore les remises de diplôme.

Porter un kimono répond à des règles très précises et nécessite beaucoup de pratique et d'apprentissage. D'ailleurs, les Japonais ont un mot pour désigner l'art de s'habiller avec un kimono : kitsuke

Le choix du kimono et des accessoires ne doit pas se faire à la légère car le kitsuke est un art très codifié. Par exemple, une femme devra choisir son kimono en fonction de son statut marital, de son âge et de l'événement. Mais, dans cet article, nous n'entrerons pas dans ces détails. Voyons plutôt les cinq règles fondamentales à respecter si vous souhaitez porter un kimono, au delà du type de kimono que vous devriez choisir.

1. Croiser le côté gauche sur le côté droit

côté gauche sur côté droit kimono

Pour fermer correctement votre kimono (ou votre yukata), veillez à ce que le pan gauche soit croisé au-dessus du pan droit. Vous ne devez jamais croiser votre kimono à l'inverse, pour la simple et bonne raison que l'inverse est réservé aux personnes décédées ! Si votre kimono japonais est fermé avec le pan droit sur le pan gauche, cela symbolise la mort et il vaudrait mieux éviter ça. 

Petite astuce pour se souvenir du bon côté : le pan du kimono qui se referme en dernier est celui qui se situe du côté du cœur. Vérifiez toujours votre kimono avant de sortir dehors. 

2. Porter des chaussettes tabi blanches

chaussettes tabi blanches

Le kimono est un vêtement formel, il est obligatoire de porter des chaussettes tabi blanches dans ses geta ou ses zori. On évite les pieds nus et les chaussettes fantaisistes !

Petit conseil si vous souhaitez porter un kimono un jour : enfilez votre paire de tabi avant de mettre votre kimono car, une fois saucissonné(e) dans ce vêtement droit, vous aurez beaucoup de mal à atteindre vos pieds.

En revanche, si vous portez un yukata, vous pouvez garder les pieds nus dans vos sandales japonais ou bien vous faire plaisir avec des chaussettes colorées.

3. Porter le nœud du obi à l’arrière

Noeud du obi dans le dos

Depuis les années 1700, la norme veut que le nœud du obi soit situé dans le dos, mais cela n’a pas toujours été ainsi.

Au début de la période Edo (1600-1868), le nœud du obi pouvait se trouver à l’avant, à l’arrière ou même sur les côtés selon l’envie et l’humeur de la porteuse. Fut un temps, porter le nœud du obi à l’avant était même à la mode.

A la fin de la période Edo, la position du nœud permettait de se renseigner sur le statut social de la femme qui le portait. Les femmes mariées portaient le nœud dans le dos, tandis que le nœud à l’avant était réservé aux célibataires, veuves et courtisanes.

De nos jours, la règle est de porter le nœud de son obi dans le dos. Pour les événements formels, il est préférable de s'en tenir à des nœuds traditionnels simples et élégants.

Découvrez l'incroyable évolution de la ceinture obi en lisant notre article sur l’histoire du obi pour kimono.

4. Porter un nagajuban sous le kimono

nagajuban et nuque dégagée

Le kimono japonais est généralement confectionné dans un tissu délicat et très cher. Pour prolonger son espérance de vie, ce vêtement traditionnel doit être lavé le moins souvent possible. Dans ce but, les Japonais portent un sous-vêtement sous le kimono, le nagajuban, une sorte de robe blanche en coton. 

Porté sous le kimono, le nagajuban est apparent uniquement au niveau du col. C'est d'ailleurs à ce double-col que vous reconnaîtrez facilement un kimono. Pour les femmes, le col du vêtement doit avoir une belle forme et être légèrement tiré en arrière de manière à dégager la nuque, une zone considérée comme érotique chez la femme.

5. Réserver le yukata pour les événements informels

jeunes femmes en yukata

Le yukata est une version légère et décontractée du kimono, généralement en coton, qui se porte sans nagajuban. Ce vêtement est porté à la sortie des bains, chez soi ou lors de festivals de feux d'artifice qui ont lieu tous les ans en été. 

Il est très mal vu de porter un yukata pour se rendre à un événement formel, une cérémonie ou un mariage. Cependant, pour nous occidentaux, il n'est pas toujours évident de bien distinguer le yukata du kimono. Pour éviter de faire cette erreur, allez jeter un coup d’œil à notre article : Quelle est la différence entre yukata et kimono ?

Maintenant que vous connaissez les 5 règles à respecter pour porter un kimono japonais, pourquoi ne pas tenter l'aventure du kitsuke ? Parcourez nos collections de kimono femme et kimono homme pour trouver le vêtement japonais qui vous correspond !


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.