La mythologie japonaise et ses histoires extraordinaires

juillet 20, 2021 5 min de lecture 1 Commentaire

mythologie japonaise

Avec ses histoires extraordinaires et ses créatures mystérieuses, la mythologie japonaise est l’une des plus fascinantes du monde.

La mythologie japonaise est l’ensemble des croyances et des mythes sur les divinités, qui appartiennent au peuple nippon. Issue de la religion shinto, elle trouve ses racines dans le Kojiki, un recueil de mythes ancestraux et le plus ancien texte écrit en langue japonaise. Dans l’archipel, les légendes regorgent de kamis, d’animaux symboliques et de yokai.

Voyons de plus près à quoi ressemblent ses créatures fantastiques du folklore japonais, tant vénérées au pays du soleil levant.

📿 La religion au Japon

Dans toutes les cultures du monde, de nombreux mythes sont issus de la religion. Le Japon, pays des traditions, ne fait pas exception. Pour mieux comprendre l’influence des religions dans les croyances populaires et le folklore japonais, intéressons-nous de plus près aux deux principales.

⛩ Le shintoïsme, religion originelle du Japon

shintoismeSans surprise, la mythologie japonaise est fortement liée au shintoïsme. Il s’agit de la plus ancienne religion japonaise et la plus pratiquée aujourd’hui avec le bouddhisme. Elle se base sur le culte des kamis (divinités) et le caractère sacré de la nature. Ses croyances animistes ont largement influencé la civilisation nippone. Ainsi, les Japonais croient aux esprits qui animent les éléments naturels et les objets.

Ses récits fondateurs se trouvent dans le Kojiki et le Nihon shoki, deux ouvrages de référence qui ont inspiré la religion shinto et de nombreuses croyances au sein de l’archipel. C’est ainsi que l’on retrouve les récits mythologiques sur la création des îles, l’origine des kamis et l’histoire du Japon.

🧘 Et le bouddhisme ?

boudhisme

Tout comme le shintoïsme, le bouddhisme a également influencé les contes et légendes du Japon. Parmi les textes de référence, on peut citer le Shintoshu et son approche bouddhiste de la mythologie japonaise. La religion est arrivée dans l’archipel vers le 6e siècle, importée de Chine et de Corée. Sa philosophie et ses pratiques méditatives sont rapidement adoptées par les Japonais. A l’instar des sanctuaires shinto, de nombreux temples bouddhistes sont érigés dans le pays.

Par ailleurs, les deux religions sont assez complémentaires pour le peuple japonais qui les pratiquent souvent en même temps à des moments différents de leur existence. Alors que le shintoïsme vénère les kamis et la nature, le bouddhisme recherche l’illumination. Les événements liés à la vie sont célébrés dans les sanctuaires shinto tandis que les funérailles se déroulent dans les temples bouddhistes. D’autre part, si les défunts veillent sur leurs ancêtres dans la religion shinto, les bouddhistes croient en la réincarnation.

Découvrez comment les religions au Japon ont inculqué les valeurs traditionnelles et les croyances de la culture japonaise.

🌪 Les kamis, dieux et déesses du Japon 

susanoo

A l’image de la mythologie grecque, la mythologie japonaise possède ses propres dieux, monstres et êtres surnaturels. Il existe 8 millions de kamis au Pays du soleil levant, toutefois, certains sont plus connus que d’autres. Par ailleurs, les divinités les plus importantes sont vénérées dans les sanctuaires shinto et certains temples bouddhistes.

 


🐣 La naissance du Japon

Izanagi et Izanami

Le récit le plus célèbre du Kojiki est celui de la création des îles de l’archipel japonais. A l’origine, le monde était rempli par le chaos. Mais ça… c’était avant qu’Izanagi et Izanami, le premier couple de kamis, eurent pour mission de créer la Terre. Les deux dieux se trouvaient sur un pont flottant entre les cieux et la mer, lorsqu’Izanagi trempa une lance divine dans l’eau ; ce qui provoqua une éclaboussure. Les gouttes ainsi formées donnèrent naissance à la première île japonaise. Plus tard, les autres terres de l’archipel, ainsi que de nombreux kamis furent créées par le couple démiurge.

🌬 Les principaux kamis ou divinités japonaises

Inari divinité du riz

Qu’ils soient créateurs, célestes ou encore terrestres, de nombreux kamis peuplent l’univers. Certains sont particulièrement vénérés au pays du soleil levant. Ils ont même leurs propres matsuri (festivals).

Après le célèbre couple démiurge Izanagi et Izanami, c’est le cas de la déesse du soleil Amaterasu. En plus d’illuminer le Japon, elle est aussi l’ancêtre de toute la lignée impériale. On peut également citer les frères d’Amaterasu : Tsukuyomi, divinité de la lune et de la nuit, et Susanoo, dieu de la tempête et de la mer, connu pour son impulsivité effroyable.

Parmi les kamis les plus importants de l’archipel, Inari, la divinité du riz et de la fertilité est particulièrement aimée au Japon. De même, le dieu de la guerre Hachiman, incarné par un pigeon (ou une colombe) est loué dans de nombreux sanctuaires au Japon.

🎎 Les kamis et la famille impériale

Amaterasu

Au Japon, les puissants chefs de clans et les empereurs peuvent devenir des kamis après leur mort. Selon une légende, l’empereur descendrait de la déesse Amaterasu, c’est pourquoi il est parfois considéré comme un dieu vivant au Japon.

Par ailleurs, le Kojiki et le Nihon shoki racontent le lien divin de la lignée impériale à travers l’histoire de Nigiri, petit fils d’Amaterasu, venu sur Terre et de son héritier l’empereur Jinmu. Les objets offerts par la déesse du soleil à Nigiri devinrent les trois trésors sacrés du pays : une épée, un miroir et un joyau célestes. En 1946, la Constitution atteste l’absence de statut divin de l’empereur. Pourtant, dans la religion shinto, il représente toujours la voie des dieux.

Découvrez les kamis et leurs légendes.

Amaterasu

Amaterasu. Crédits: SpiritAJ sur DeviantArt.com

👺 Le folklore japonais

La mythologie a fortement inspiré le folklore au Japon avec toute une série de créatures surnaturelles, d’animaux étranges et de kamis. Lors des festivals, les rues se remplissent de yokai et d’animaux mystérieux.

🍃 Les yokai, ces esprits surnaturels

yokai

A l’instar des gobelins, des vampires, des sirènes et des fées, les yokai sont les créatures invisibles qui peuplent le monde dans la mythologie nippone. Il s’agit de petits monstres espiègles, de fantômes ou de démons très souvent représentés dans l’art traditionnel japonais et plus récemment dans les mangas et la japanime.

Ces esprits surnaturels proviennent de la religion shinto et bouddhiste ainsi que des contes chinois ou étrangers. Qu’il s’agisse des démons Oni, Tengu, de terrifiants yurei (fantômes) ou de monstres légendaires, chaque esprit possède son lot d’histoires fascinantes.

Découvrez l’univers passionnant des yokai japonais.

🦊 La forte symbolique des animaux au Japon 

Amaterasu

Les animaux ne sont pas en reste dans le folklore japonais. A l’instar de nos licornes, loup-garou, centaures et autres griffons, les contes nippons regorgent de dragons, Kitsune (renards polymorphes) et Bakeneko (chats maléfiques) aux pouvoirs extraordinaires. En dehors des animaux fantastiques, les Japonais adorent particulièrement les chats, les ours ou encore les carpes koï qui ont une forte valeur spirituelle. Chaque animal a son petit caractère et ses spécialités.

Découvrez la symbolique des animaux japonais.

 

A travers la mythologie japonaise se dessinent les prémisses de la culture nippone. Celle qui prend ses racines dans la religion shinto et les mythes ancestraux ne cesse de nous surprendre avec ses légendes poétiques expliquant l’origine du monde.

Au-delà des histoires intrigantes et des contes qui amusent les enfants, chaque personnage mythologique véhicule un message et des valeurs propres à la civilisation japonaise.


1 Réponse

Emma
Emma

novembre 23, 2021

Merci beaucoup ! Super article👌

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Vous aimerez lire aussi :

minimalisme japonais
Minimalisme japonais et philosophie de vie

novembre 30, 2021 6 min de lecture

Voir l'article entier
idée cadeau japonais
Cadeau japonais : Quoi offrir à un fan du Japon ?

novembre 22, 2021 8 min de lecture

Voir l'article entier
kodo
Kôdô, l'art d'apprécier les parfums

novembre 16, 2021 5 min de lecture

Voir l'article entier