Susanoo, le Dieu des Tempêtes

octobre 25, 2022 5 min de lecture

susanoo

Connaissez-vous Susanoo, un héros de la mythologie japonaise au caractère fougueux et imprévisible ?

Susanoo ou Susano-o no Mikoto est le Dieu du vent, des mers et des tempêtes dans la religion shintoïste. Il est le fils du couple démiurge Izanagi et Izanami et le frère des divinités Amateratsu et Tsukuyomi. Ce kami japonais, très populaire, est à l’origine de la fameuse épée Kusanagi-no-Tsurugi, l’un des trésors sacrés du Japon.

Focus sur ce personnage capricieux qui sema le chaos au royaume céleste.

👃 Naissance et histoire du Dieu Susanoo

Izanagi et Izanami

Izanagi et Izanami.

Vous vous rappelez d‘Izanagi et Izanami, les dieux créateurs de l’univers ? Quelque temps après avoir fondé les îles japonaises avec leur lance céleste, le couple enfanta de nombreux kamis pour former la nature. Mais, Izanami meurt brûlée en donnant naissance au dieu du feu. Son époux, très malheureux, ne pouvant accepter ce drame décida d’aller la retrouver au royaume des morts. Toutefois, il fut terrorisé lorsqu’il aperçut sa femme.

💧 Une étrange venue au monde

Après s’être échappé du monde des enfers, le dieu Izanagi se rendit à l’embouchure du Tachibana afin de se purifier. C’est alors qu’en se lavant le visage, il donna naissance à trois kamis : tout d’abord, Amaterasu, en lavant son œil droit, puis Tsukuyomi, à partir de son œil gauche, enfin, Susanoo surgit de son nez. Izanagi confia le royaume céleste à Amaterasu, déesse du Soleil et à Tsukuyomi, dieu de la Lune tandis que Susanoo hérita de la Mer. Ce dernier, insatisfait de régner sur l’océan et jaloux d’Amaterasu aimait jouer des tours à sa sœur.

🆚 Susanoo versus Amaterasu

En grandissant, le jeune dieu pleurait sa défunte mère et harcelait son père pour rendre visite à Izanami dans le monde des morts. Susanoo à force d’insister provoqua la colère d’Izanagi qui finit par le chasser. Par la suite, le kami des océans et des orages alla faire ses adieux à la déesse du soleil mais Amaterasu, n’était pas dupe. Se méfiant des intentions de son frère belliqueux, elle le mit au défi d’engendrer des kamis. Susanoo triompha en enfantant 5 kamis mâles de son sabre. Excité par sa victoire, le dieu de la mer s’adonna à tous les excès. D’après le Kojiki, (recueil de mythe sur la genèse du Japon et des divinités shinto) il aurait détruit des rizières, semé des excréments et blessé un poulain. C’en était trop pour Amaterasu ! Suite à ses provocations, la divinité du soleil alla s’enfermer dans une grotte, plongeant le monde dans l’obscurité.

🐲 Le dragon Yamata-no-Orochi

Susanoo, chassé par ses pairs fut banni de la Haute Plaine Céleste. En guise de punition, on lui coupa la barbe et lui arracha les ongles. Le dieu déshérité se réfugia sur Terre, dans la province d’Izumo. Dans ces lieux, il prit une apparence humaine et planta une forêt avec les poils de sa barbe. Par ailleurs, les villageois étaient terrifiés par un dragon à huit têtes qui dévorait les jeunes filles. C’est ici même que Susanoo devient un héros. 

⚔ La réconciliation avec Amaterasu

Après avoir délivré la région d’Izumo des griffes du tatsu, Susanoo alla rendre visite à sa sœur dans l’espoir de se réconcilier avec elle. Lors de sa bataille avec le monstre, le dieu du vent et de la tempête réussit à s’emparer d’un trésor gardé par ce dernier : l’épée Kusanagi. En guise de pardon, il offrit l’objet à la déesse du soleil. L’épée magique allait devenir l’un des 3 trésors sacrés du Japon.

🐉 La légende de Susanoo contre Yamata no Orochi

Susanoo contre Yamata no Orochi

Source : Wikipedia

Rejeté par ses pairs, Susanoo errait dans la province d’Izumo afin de rejoindre le yomi (monde des ténèbres). Sur sa route il rencontra une famille qui pleurait : leur dernière fille était demandée en sacrifice par Yamata-no-Orochi : un gigantesque dragon serpentin octocéphale. Mais c’était sans compter l’aide de Susanoo qui décida de secourir le couple et leur fille Kushinada.

Avec l’aide des habitants, il fabriqua une grande palissade comprenant huit ouvertures. Devant chacune se trouvait un tonneau de saké. Lorsque Yamata no Orochi arriva, il fut attiré par l’odeur alléchante des effluves d’alcool et passa chacune de ses têtes dans les trous pour boire le saké. Un peu groggy, le monstre ne vit pas arriver l’attaque de Susanoo qui trancha ses huit têtes. Par ailleurs, il trouva l’épée Kusanagi à l’intérieur d’une de ses queues. Après avoir vaincu la féroce créature, le kami des tempêtes se maria avec la princesse Kushinada Hime et construisit un palais.

Héritage de Susanoo et dynastie d'Izumo

Yaegaki

Yaegaki. Source : Wikipedia

Susanoo serait donc l’ancêtre du clan Izumo dans la mythologie japonaise. Pendant six générations, les descendants du dieu de la tempête et de Kushinada régnèrent sur la région. Mais le sixième héritier de Susanoo finit par renoncer au trône sous la pression des seigneurs locaux. La dynastie d’Izumo explique pourquoi l’on retrouve beaucoup de sanctuaires shinto dédiés à Susanoo et à son épouse dans la préfecture de Shimane (Izumo à l’époque). Yaegaki, situé dans la ville de Matsue est le plus connu de tous.

L’épée de kusanagi no Tsurugi fait partie des 3 insignes impériaux transmis à l’empereur depuis 690. On raconte qu’Amaterasu l’avait offert à son petit-fils Ninigi no Mikoto, avant de l’envoyer sur Terre pour gouverner le Japon. Ce dernier serait l’ancêtre de la lignée impériale au Japon. C’est pourquoi l’empereur représentait une autorité divine. A noter qu’Hirohito dû renoncer à sa nature sacrée en 1946, à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

🎮 Susanoo dans la culture populaire

susanoo naruto

Susanoo dans Naruto. Source : youtube @ PS360HD2

Le dieu du vent et des tempêtes est un personnage récurrent dans les mangas et jeux vidéo. On retrouve « Susanô » dans le shonen Naruto, en tant qu’avatar pour protéger les ninjas des attaques. De même, le film d’animation pour enfants Wanpaku oji no orochi taiji et le manga Blue Seed reprennent la célèbre histoire du kami et de la Province d’Izumo. Il inspire aussi le personnage d’Orochi dans One Piece ou encore Takeru Totsuka dans l’animé Kamigami no Asobi.

Le dieu des tempêtes figure également dans le jeu Okami. Son personnage devra vaincre Yamata no Orochi aux côté de l’héroïne Amaterasu, incarnée par une louve. Si la légende de Susanoo apparaît à travers Titus dans le jeu Final Fantasy X, on peut également le retrouver dans le MOBA SMITE ainsi que dans de nombreux jeux vidéo.

Il semblerait que la culture populaire se soit beaucoup inspiré de ce héros japonais. Du dieu belliqueux semant le trouble au héros, Susanoo fait beaucoup parler de lui. Avec Amateratsu, il figure parmi les kamis les plus importants du Japon.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Vous aimerez lire aussi :

art du thé au Japon
L'art du thé au Japon

novembre 22, 2022 7 min de lecture

Voir l'article entier
bento kawaii
Comment faire un bento kawaii ?

novembre 08, 2022 5 min de lecture

Voir l'article entier
halloween japon
Halloween au Japon

octobre 21, 2022 6 min de lecture 1 Commentaire

Voir l'article entier